Pokeyume

★ Bonne Balade sur Pokeyume ★
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À tes souhaits [horreur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 21:54

Chapitre 1 : Ingratitude

Portons notre regard dans le monde. La région comme Kanto, avec des dresseurs qui capturent des pokémon pour les élever et rassembler des badges avant de tenter de battre le Conseil des 4 et son maitre. La région comme Fiore où les Rangers font loi et capturent des pokémon afin d'utiliser leur puissance pour combattre les catastrophes naturelles ou Go-Rock-euses et ensuite les relâcher.

Mais portons notre regard sur autre chose, mais comme ça commence à virer documentaire et que je déteste les documentaires, je vais aller droit au but. Un autre monde, unique en son genre, se situait dans une autre dimension, loin de ces régions puisqu'elle est entièrement constituée de pokémon et inaccessible par les humains sous peine de se voir aussi transformé en pokémon.

Le monde des pokémon était très similaire au nôtre, un village où on peut trouver une banque pour prendre et stocker de l'argent, un espace d'entreposage pour les objet dont on n'a pas encore besoin, une arène pour s'entrainer, une garderie pour les plus jeunes et tant d'autres choses. Il y avait aussi des choses plus caractéristiques telles que la Guilde, repaire d'explorateurs aussi jeunes que motivés.

Ce qui faisait la particularité de ce monde c'est la présence de grottes et autres habitacles possédant plusieurs étages appelés donjons. Explorant plus de donjons chaque jour, la Guilde prenait plaisir à parcourir le monde afin de ramener de précieux trésors mais aussi pour le plaisir.

Dirigée par Grodoudou et son adjoint Pijako, cette petite association avait tout pour devenir réputée. De l'extérieur, elle paraissait minuscule mais une fois à l'intérieur, on pouvait observer que la Guilde était immense, avec ses échelles de bois pour accéder aux étages, son mess où les membres ripaillaient après une dure journée, les dortoirs situés tout en bas, le centre troc Cradopaud un peu plus à côté. Entre le tout petit rez-de-chaussée et le deuxième sous-sol se trouvait un étage particulier puisqu'il possédait deux panneaux pour les criminels recherchés et pour les autres demande de sauvetage de pokémon en difficulté dans un donjon.

La plupart des pokémon étaient gentils et courtois, mais certains aimaient faire du mal aux autres et étaient traqués par le shérif Magnézone et ses adjoints Magnéti aidés par la Guilde. Beaucoup de malfrats le sont dés la naissance mais d'autres le deviennent du jour au lendemain, sans explication ou suite à un événement.

Un jour, Keunotor, un membre de la Guilde, découvrit un donjon très particulier à la suite d'une rencontre étrange : la Grotte des Voeux. Au fond de ce donjon, il y découvrit un pokémon qu'il n'avait jamais vu : Jirachi, qui selon la légende avait le pouvoir d'exaucer les voeux. Depuis cette découverte sensationnelle, de nombreux pokémon se mirent à explorer ce donjons pour que Jirachi exauce leur voeu sans même un semblant de reconnaissance envers lui.

Jirachi, dans son antre, réfléchissait.

-Ça ne peut plus continuer ! Je ne reçois aucun remerciement, bande d'ingrats. Il faut que je leur donne une leçon mais comment m'y prendre...?

Au bout de longues heures à chercher la vengeance idéale, un Machoc vint à lui. Il lui ordonna pratiquement de devenir terriblement fort, provoquant la colère de Jirachi qui eut finalement une idée. Il exauça alors son désir, accroissant ainsi sa masse musculaire, sous les yeux joyeux de Machoc qui se réjouissait de se voir plus fort. Le problème c'est que son corps devenait de plus en plus gros.

-Tu peux arrêter, je suis assez fort, mais...

-Tu voulais devenir plus fort non ? Où est le problème ?

-ARRÊTE, ÇA ME FAIT MAL, J'ARRIVE PLUS À RESPIRER !

-C'est tout ce que tu mérites...

Machoc le suppliait de stopper la croissance de ses muscles mais c'est ce qu'il avait demandé donc Jirachi ne pouvait rien y faire. Quelques secondes plus tard, le corps de Machoc éclata violemment dans une gigantesque giclée de sang qui tapissa la grotte. Ricanant de sa vengeance, il effaça toute trace du pokémon en enterrant le petit bout de chair qu'il restait de lui et le reste de son corps étalé sur toute la paroi rocheuse. Après quoi il patienta tranquillement le temps que le prochain qui passe par là souhaite quelque chose.

-À tes souhaits, Machoc...

Quelques minutes plus tard, un Salamèche vint le voir.

-Euh...bonjour Jirachi, je voudrais qu'il m'arrive quelque chose de moins banal que ma vie. Je m'ennuie, fais quelque chose, fais basculer ma vie, trouve quelque chose, ma vie est inintéressante !

-Voilà un souhait vague à souhait, qu'il en soit ainsi.

Un gros rocher se détacha du plafond et s'écrasa sur le petit pokémon qui fut aussitôt réduit en charpie sous le poids de l'énorme caillou. Salamèche voulait un événement qui devait boulverser sa vie et il fut servi.

Retirant le gros rocher de terre, tout collant de chair qui glissait le long de sa longueur, découvrant un tas d'organes ensanglantés et réduits en bouillie. Jirachi constata qu'il était bien mort et enterra les restes à côté de sa précédant victime. Après quoi il alla à l'entrée pour la rendre plus accessible et ainsi permettre à encore plus de pokémon de parvenir jusqu'à lui et se voir exaucer son voeu, à un détail près : qu'ils le paieront de leur vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 21:55

Chapitre 2 : Qu'il en soit ainsi

Jirachi ne se lassait pas de tuer des pokémon. Après tout, il ne faisait qu'accéder à leur désir, les empêchant aussi de revenir au village pour se vanter de leur nouveau talent que bien sûr ils auront acquis tout seuls. La punition idéale pour les pokémon qui ne savent pas dire merci ou même s'il-te-plait ou encore "Bonjour Jirachi, comment vas-tu ? Je voudrais que tu exauces mon souhait si ça ne te dérange pas..."
Non, il faut que chaque pokémon qui entre ici soit impoli pour ne lancer qu'un petit bonjour sans trop se casser la tête. Cette idée le révoltait, il commençait à se demander si c'est pour ça qu'il a été tiré de son long sommeil.

Un Joliflor s'avança alors vers lui.

-Je veux absolument posséder un double-type pour mieux résister aux pokémon Feu. Ce même type en fait, comme ça je serai le seul pokémon Plante-Feu au monde !

-Bien, puisque tel est ton souhait il sera exaucé.

-Tu sais pourquoi il n'y en a aucun ?

-Non pourquoi ?

-Voilà pourquoi.

Joliflor sentit une chaleur venir au fond de lui, qui lui faisait du bien. Elle se mit à prendre de l'intensité et le pokémon Plante-Feu commençait à devenir désagréable, jusqu'à devenir insupportable.

-Eh mais que m'arrive-t'il ?

-Tu prends le type Feu, tu voulais bien devenir de type Feu en plus, non ?

-Oui mais j'ai changé d'avis, je...JE BRÛÛÛLE ! AIDE-MOI, JE SUIS EN TRAIN DE ME CONSUMER, ÇA FAIT HORRIBLEMENT MAL ! JE T'EN PRIE...

-Pas question, c'est ce que tu voulais et tu l'as eu.

Le Joliflor tentait d'éteindre les flammes qui l'embrasaient mais ce type faisait génétiquement partie de son corps et consumait son type Plante, le supprimant par la suite. Le pokémon poussait d'horribles hurlements de douleurs dont se régalait Jirachi, le sourire en vrille, qui regardait Joliflor brûler intégralement avant de retomber au sol, tenant plus du tas d'herbe cramé que de pokémon Plante. Il prit la dépouille de Joliflor et l'écrasa par terre, le trainant un maximum sur le roche pour gommer toute trace de lui et pour aromtiser quelque peu la roche, dont l'odeur melée à celle de pokémon brûlé donnait un parfum agréable.

Jirachi s'amusait comme un petit fou à retourner le souhait des pokémon contre eux. Tellement qu'il décida de se cacher et d'exaucer les voeux des passants à leur insu, mettant un peu de piment à sa vengeance. Dans le forêt, une paire d'explorateurs en herbe se disputaient.

"Tu t'es encore trompé, tu sers vraiment à rien."

"Essaye toi-même si t'es plus malin !"

"Y a vraiment des jours où on voudrait ne plus avoir de boulet à ses pieds..."

"Eh c'est moi que tu traites de boulet ?"

"Absolument, y a des jours où je souhaiterais ne plus t'avoir dans mes pattes..."

-Si tel est ton souhait, qu'il soit exaucé.

Tout à coup, un piège se referma sur la patte du premier tandis qu'un arbre tombait vers son partenaire derrière lui. L'un tentait de s'extirper du piège mais il serrait trop fort et commençait à entailler sa patte jusqu'au sang, l'obligeant à sortir de ce piège mais plus il se débattait, plus il serrait fort et entaillait plus profondement sa patte. Pendant ce temps, le deuxième tentait de l'aider mais il n'était pas assez fort, sans compter que l'arbre lui tomba dessus, le coupant net en deux, détruisant la partie du milieu. La patte enfin sectionnée mais libérée du piège, il s'affala par terre de saoulagement quand quatre autre pièges se refermèrent sur ses trois autres pattes et sur sa gorge.

-Tu auras beaucoup de mal à l'avoir dans les pattes puisque ton compagnon est mort et d'ailleurs parce que j'aime bien le travail précis, tu n'auras plus jamais personne dans tes pattes dorénavant !

Le pauvre pokémon implorait son pardon mais son souhait devait se réaliser. Voyant qu'il ne pouvait pas le raisonner, il se débattit de toutes ses force mais les pièges serraient de plus en plus, et l'immobilisaient entièrement. Au bout de quelques dizaines de minutes, le pokémon cessa de se débattre car sa tête et tous ses membres étaient coupés et flottaient à la surface d'une mare de sang grandissante.

Jirachi, qui n'avait rien perdu de la scène, enterra les deux pokémon ni vu ni connu, mettant leur disparition sur le dos d'un kidnappeur quelconque. Et ça marchait plutôt bien car personne ne le soupçonnait le moins du monde ni même remarqué leur absence. Il pouvait ainsi continuer d'exaucer des voeux comme il l'a toujours fait.

À la Guilde, un couple de Machopeur et de Dracaufeu vinrent les voir pour les aider à retrouver leur enfant disparu. Ils étaient allé voir le shérif mais pour bien faire ils ont voulu demander plus d'aide encore.

-Je vois, vous avez perdu votre enfant chacun.

-Oui, nous pensions que l'un était chez l'autre mais ils avaient apparemment prévu de partir explorer un donjon ensemble, selon sa grande soeur Salamèche.

-Et quel est-il ?

-La Grotte Souhait je crois.

-Souhait, souhait, la Grotte des Voeux, évidemment !

-Quelle perspicacité monsieur Pijako, je suis impressionnée...

-C'est un donjon dangereux, ils ont du se perdre. Écrapince, Taupiqueur et Keunotor, vous irez à sa rencontre.

-Ouaip bien r'çu pardi.

-Votre mission prend effet immédiatement.

-Oh merci monsieur, on vous doit tant...

Le trio sortit de la Guilde et s'engouffrèrent dans la grotte, se demandant ce qu'ils pourraient bien souhaiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 21:57

Chapitre 3 : Perte douloureuse

Cherchant Salamèche et Machoc au peigne fin dans tous les étages, le trio d'explorateurs arriva au point central de la grotte, notant qu'ils ne s'y trouvaient pas et continuèrent leur route. Pendant ce temps, Jirachi rentrait dans son antre pour se reposer quand il vit trois pokémon. Keunotor, Taupiqueur et Écrapince plus exactement. Trois membres de la Guilde.

-Salut Jirachi, nous recherchons Machoc et Salamèche, les aurais-tu vus dans le coin.

-(Malédiction, il sont au courant) Non, je ne les ai pas aperçus.

-Merci Jirachi, nous partons donc.

-Vous savez que je peux vous accorder un souhait à chacun...

-Merci mais j't'ai d'jà dit que j'voulais y parvenir par moi-même, pour sûr.

-Attends, moi je veux bien souhaiter quelque chose. Je veux passer à travers les murs car à cause de ça on perd beaucoup de temps dans les explorations et ce sera bien plus facile avec ça.

-La facilité, toujours la facilité, tu pourrais au moins souhaiter un truc plus utile ! Genre crouler sous les p$, qu'on puisse acheter du matos de qualité à la Guilde...

-Trop tard, votre voeu sera exaucé à tous les deux.

-Cool, alors je peux passer à travers les murs maintenant. Tiens essayons avec celui du fond, comme ça je saurai ce qu'il y a derrière ce donjon.

Écrapince se plaça face au mur et commença à le traverser mais de manière inattendue car il semblait être attiré par le mur et le traversait, son corps plaqué contre la paroi rocheuse. La pression réduisit rapidement Écrapince en bouillie, dégoulinant de celui-ci après que le sort devienne inactif, devant les yeux horrifiés de Keunotor et Taupiqueur à qui il restait à exaucer un voeu.

Jirachi se tourna alors vers le fameux souhaiteur et fit apparaitre un énorme poké qui l'écrasa, faisant éclater son petit corps sous la pression. Il en fit apparaitre ensuite 19 autres qu'il lâcha sur sa dépouille encore intacte, le réduisant à néant au sens propre. Voyant ça, Keunotor s'enfuit à toute allure vers la sortie, devant un Jirachi ricanant.

Quelle ne fut pas sa surprise quand il raconta les événements, car personne ne le crut. Connaissant Keunotor et son imagination débordante, il inventait beaucoup de choses pour se rendre intéressant. Massko entra alors dans la salle.

-Ben alors vous faites quoi tous en cercle ? Y a un blessé ?

-Non, d'ailleurs il faut qu'on retrouve nos deux disparus au lieu de s'attarder avec lui.

-Pijako ! Je te croyais moins incrédule.

-Mais c'est Keunotor...

-Quoi Keunotor ? Tu vois bien dans ses yeux qu'il est terrorisé contrairement à d'habitude où il est juste apeuré.

-Maintenant que tu le dis...

-Raconte ce qui s'est passé.

-Nan, j'refuse pardi, trop effrayant !

-Pourtant il faut que tu fasse un effort. Après je demanderai à mon ami de t'hypnotiser pour que tu oublies ce souvenir.

-Ok dac mais c'est eul'dernière fois hein... Y avait Jirachi dans l'grotte puis les v'là qui souhaitent un truc et v'là Jirachi qui les exauce bizarrement.

-Dis m'en plus sur leur souhait...

-Écrapince voulait passer à travers eul'murs mais l'aut' là il l'a fait s'écraser cont' eul' paroi, le réduisant en bouillie. Taupiqueur voulait avoir plein d'pognon pour sûr, mais Jirachi l'a écrabouillé sous des énormes pokés venus du ciel.

-Je comprends mieux, Jirachi a retourné leur voeu contre eux. Quelle mouche le pique ?

-Il faut aller lui demander des explications.

Quelques membres de la Guilde parturent donc dans la Grotte des Voeux pour rencontrer le fameux exauceur mais sans savoir que celui-ci était en train de continuer sa folie meurtrière dans le village et ses alentours.

Un Arcko se baladait tranquillement sur la plage, sous les yeux attentifs de Jirachi qui le guettait. Il sifflotait l'air de rien, sans rien se douter, ce qui décevait le machiavélique pokémon qui espérait un petit voeu de sa part. Un Marcacrin arriva et lui ordonna de se rendre à la falaise Sharpedo tout de suite, pendant qu'il l'attendait là-bas.

-J'en ai marre de courir partout, je sais pas dire non...je voudrais pouvoir me rendre partout à la fois. Ça serait sacrément utile...

-Puisque tel est ton désir, il en sera ainsi.

-Eh mais qui es-tu ?

Sans répondre à sa question, Jirachi exauça son voeu. Le corps d'Arcko se mit à s'étirer de plus en plus de tous les côtés à la fois, autant la tête que ses pattes ou encore sa queue. Tentant de se dévattre de la force invisible qui était en train de l'écarteler, il supplia le petit pokémon de l'épargner mais il refusa catégoriquement, précisant que c'était son souhait et qu'il venait de l'exaucer. Hurlant de douleur et impuissant, le petit Arcko pleurait à chaudes larmes pour tenter de faire changer d'avis son bienfaiteur et son bourreau mais il restait de marbre, se délectant du spectacle. Au bout de lents écartellements, le corps d'Arcko se divisa en plusieurs parties : la tête pleine de larmes arrachée en dernier, ses deux pattes de devant, ses deux pattes de derrière, sa queue et son buste privé de tous ses membres.

Nettoyant les traces d'Arcko en tout enterrant et en laissant les vages finir le boulot. Ainsi il reprit sa route vers d'autres victimes toutes plus ingrates les une que les autres.

Pendant ce temps, le membres de la Guilde parvinrent au fond du donjon avant de s'apercevoir qu'il n'était pas là et donc pouvait autant se trouver à la Guilde ou n'importe où dans le monde. Une fois rentrés, ils firent leur rapport à Grodoudou qui craignait le pire pour les habitants de la région qui n'étaient pas au courant du drame. Il fallait prévenir tout le monde mais ça prendrait trop de temps, sans compter qu'ils ne peuvent pas ne rien souhaiter car même inconsciemment on peut le faire. Une seule solution : lui tendre un piège et le neutraliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 21:59

Chapitre 4 : Un jeu anodin ?

Leur plan consistait à attirer son attention et souhaiter quelque chose qui pourrait se retourner contre lui et surgir en le neutralisant ensuite avant qu'il ne l'exauce. Mais un problème demeurait : où le trouver ?

Pendant ce temps, dans un donjon, un Lixy se plaignait d'être trop petit et trop faible comparé à ses frère et grognait sans cesse.

"Marre d'être à la merci de mes frères, marre se leur servir de défouloir. Y a des jours où on souhaiterais qu'il leur arrive des bricoles, qu'ils arrêtent de me prendre la tête pour un rien, comme aujourd'hui en fait.

-Que ton souhait se réalise.

-Quoi ! Attends, je ne pensais pas ce que je disais...

La tête de Lixy se mit soudainement à gonfler, pendant qu'il se la tenait entre ses petites pattes pour tenter de la rétrécir mais elle continuait.

-Je t'en supplie, arrête ça ! Ma tête me fait trop mal, je sens qu'elle va éclater !

-Ils ne pourront plus te prendre la tête puisque tu n'en auras plus, ha ha ha ha ha ! Quelle situation ironique...

-Pitié, je ferai tout ce que tu veux mais épargne-moi, je t...

La tête du petit pokémon éclata enfin, sans qu'il n'ait eu le temps de terminer sa phrase, disperçant ci et là les bouts de cerveau d'un Lixy non content de lui. Le corps décapité du pauvre pokémon retomba alors au sol, que Jirachi s'empressa de faire disparaitre comme à son habitude. Il prenait son pied à punir ces villageois qui n'étaient jamais contents de leur situation. Jirachi continua alors son macabre parcours en tuant plus de pokémon qu'il jugeait ingrats envers la vie qu'ils menaient.

Quelque part, plus au nord, un Cradopaud boudait dans son coin, se plaignant tout le temps. Une occasion rêvée pour Jirachi qui s'empressait de le torturer pour le tuer ensuite.

-Quelle vie pourrie ! Je voudrais tellement avoir de la nourriture à portée de main, plein de nourriture. Que je puisse enfin manger à ma fin...

-Si c'est là ce que tu veux, qu'il en soit ain...

-Stop, Jirachi, nous sommes venus t'arrêter. Pourquoi fais-tu tout ça ?

-C'est très simple, Massko, les gens ne me sont même pas reconnaissants pour les voeux que j'exauce et je m'en vais leur faire payer le prix fort.

-C'est pas une raison ! Tu n'as pas à te venger de la sorte.

-Mais pourquoi ça ? Après tout c'est mon rôle d'exaucer les désirs... Et en parlant de désir, n'as-tu pas souhaité avoir de la nourriture à volonté ? QU'IL EN SOIT AINSI !

-Non, ne fais pas ça, il ne t'a rien fait...

-Trop tard, il est condamné, ha ha ha. Ça vous apprendra à ne pas être poli.

Cradopaud se mit à grossir à vue d'oeil, devant les membres de la Guolde impuissants qui reculaient pour ne pas être blessés. Son corps éclata ensuite violemment, projettant du sang et des bouts de chair un peu partout dans la salle et sur la Guilde. Devant la scène atroce à laquelle ils venaient d'assister, beaucoup rendirent leur repas sur le sol. Jirachi était devenu complètement incontrôlable.

Les membres de la Guilde ne savaient plus quoi faire pour l'arrêter, il avait une imagination débordante et semblait ne jamais être à court d'idées de tortures. La solution serait de formuler un souhait pour le mettre hors d'état de nuire mais il pourrait ne pas l'exaucer. Le plan se mettant en place, les membres de la Guilde se reposèrent, prenant une bonne nuit de sommeil réparateur pour attaquer le lendemain.

Pendant la nuit, un groupe de Caninos courait en faisant semblant de s'attaquer en jouant. Ils ne se doutaient pas qu'un maléfique pokémon les observait de près.

-Ha ha ha, touché par Bélier, tu es K.O...

-Eh non et je te mord, maintenant c'est toi qui est K.O...

-Ben moi je lance Suc Digestif...

-Beurk, c'est dégeu, c'est toi qu'on devrait mettre K.O tiens. Je voudrais que vous tombiez tous dans mon piège et que vous mourriez, niark niark.

-Oh l'autre eh il est complètement à la masse...

-Puisque c'est ce que tu veux, qu'il en soit ainsi.

-Mais que...

Sans terminer leur phrase, le premier Caninos fut aggripé par le cou par une longue corde et suspendu solidement à un arbre, gémissant en utilisant ses petites pattes pour tenter d'enlever la corde qu'il avait autour du cou mais elle serrait plus fort à chaque tentative. Il commença alors à se débattre de toutes ses forces en cherchant un point d'appui mais il était pendu au milieu d'une branche et n'avait aucune chance de se défaire de son lien. Il se débattait de plus en plus, silencieusement car la corde l'empêchait de produire le moindre son, jusqu'à ce qu'il ne bouge plus du tout, laissant son petit corps tourner sur la corde en se balançant.

Les deux autres s'enfuirent aussitôt, le plus loin possible mais malheureusement pour l'un d'entre eux, le voeu devait être exaucé et Jirachi ne comptait pas le lâcher. Le Caninos concerné courait de plus en plus loin mais tout à coup un arbre s'abattit devant eux.

-Pitié, je ne le pensais pas, c'était qu'un jeu, on ne se battait pas pour de vrai !

-Un voeu est un voeu. La prochaine fois vous y réfléchirez à deux fois...

Le Caninos se tenait sur ses gardes, guettant le moindre bruit, quand soudainement, une branche de sapin tomba et le cloua au sol par la queue. La branche était pleine d'épine, ce qui faisait souffrir le pauvre Caninos un peu plus chaque seconde, gémissant toujour plus en tentant d'enlever la pique qui était plantée au sol mais en vain. Tout à coup, quatre autres branches de sapin plus grosses et plus épineuses encore tombèrent et transpercèrent se quatre pattes simultannément, le faisant hurler de douleur, pleurant toutes les larmes de son corps tellement chaque geste était un supplice. Jirachi le laissa alors agoniser et poursuivit le troisième.

-Oh non, il me poursuit encore, je suis perdu, en plus je suis épuisé...

-Te voilà donc.

-Je souhaite ne plus rien souhaiter ! (pourvu qu'il tombe dans le panneau)

-Bien, ton voeu sera exaucé maintenant.

-Ha ha ha, tu t'es fait avoir !

-Je ne pense pas, non.

À peine eut-il prononcé ces mots qu'il tomba dans un grand trou, livré ainsi à Jirachi. La bouche du Caninos s'ouvrit alors et de la terre commença à s'y engouffrer, par grammes, pour qu'il goûte au prix de l'insolence, par kilos pour qu'il souffre comme jamais auparavant, l'étouffant après quelques secondes mais sans arrêter pour autant. Il continua de gaver le petit pokémon jusqu'à ce que son corps éclate sous une pluie de lambeaux de chair. Jirachi n'eut aucun mal à l'enterrer et se dirigea ensuite vers la Guilde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 22:01

Chapitre 5 : Une cupidité fatale

Les membres dormaient tranquillement, sans se douter qu'ils pouvaient tous se mettre à souhaiter quelque chose même durant leur sommeil et mourir en dormant. Jirachi ne voulait pas les réveiller alors il attendit que l'un d'entre eux sorte pour s'occuper de lui. Les heures passèrent mais tous dormaient, c'est alors qu'une voix se fit doucement entendre dans la Grotte Littorale.

"Chut, pas un bruit, il faut pas que quelqu'un nous entende."

"Désolé, Blizzi, on fera moins de bruit..."

"Eh, t'exagères, Draby, c'est toi qui fait trop de bruit !"

-Regardez, quel beau trésor !

-Ouais, on va s'en mettre plein les poches...

-Ahhh qu'est-ce que je voudrais bien dormir à présent, crevé moi.

-Ben moi je voudrais que tu arrêtes de te plaindre.

-Et moi que vous le fermiez tous les deux ! C'est pas possible d'être aussi bruyant...

-Désolé.

-Si tel sont vos désirs, qu'ils soient accordés...

-Eh mais d'où il sort çui-là ?

Tout à coup, un stalactite en pierre tomba pas loin de Draby qui tomba dans l'eau avant qu'un morceau de plafond se détache et bloque le pokémon dans le petit lac, l'empêchant de remonter à la surface. Les deux autres commencèrent à soulever le socle mais il était trop lourd, sans compter que le sort leur réservait aussi une surprise. Blizzi mit accidentellement la patte dans une fissure dans le sol qui se referma dessus, avant de marcher dans une deuxième que Jirachi fit apparaitre comme par hasrd, l'immobilisant par la même occasion. Scorplane, le troisième préféra s'enfuir.

Draby commençait à manquer d'air sous l'eau et frappait le rocher de toutes ses forces pour tenter de le soulever mais en vain. Jirachi, pendant ce temps, créa une plus grosse fissure entre les deux pattes de Blizzi qui essayait désespérément de l'en extirper et la fit grandir, creusant l'écart entre ses deux membres. Poussant d'atroces cris de douleur sous l'effet de l'écartement qui commençait à déchirer sa peau par le bas, augmentant par la même sa souffrance. Ensuite, continuant d'écarter la fissure, Jirachi rattrapa Scorplane qui s'enfuyait à toute vitesse mais était ralenti par son trésor, avant de faire tomber une rangée de stalactites devant lui pour lui couper la route.

Le suppliant de l'épargner, Scorplane joignit ses pinces en espérant remplacer sa flagrante cupidité par le pardon mais Jirachi n'était pas dupe et fit tomber un stalactite pour lui transpercer la queue puis provoqua un éboulement qui l'écrasa, laissant une coulée de sang apparaitre autour de la zone et grandissant de plus en plus. Une fois de retour auprès de Draby, qui s'était noyé quelques minutes auparavant et montra sa dépouille à Blizzi, dont la partie inférieure continuait de s'écarter, le faisant saigner abondemment. Après quelques minutes à regarder le corps de Blizzi se déchirer entièrement dans toute sa longueur, Jirachi profita du silence qui régnait effectivement sur la zone avant de faire disparaitre les corps au fond du lac. Les voilà plus silencieux que jamais maintenant.

La nuit ne faisait que commencer et il n'avait vraiment pas envie de dormir tellement il était excité par le fait de faire souffrir les plus ingrats. Il se dirigea alors vers son antre.

-Je suis fier de moi, tous ces odieux pokémon sont enfin punis comme il se doit. Eh mais j'y pense, je devrais pouvoir envoûter les pokémon en plus des éléments du paysage...

Aussitôt dit, il retourna vers un donjon particulier : la Forêt Oran où de nombreux pokémon en tous genres grouillaient. Il ne fallut pas longtemps pour voir un Capumain qui avait un comportement des plus suspects car il avait l'air de cacher quelque chose.

-Il ne sera pas en sécurité ici, il faut que je le cache dans mon antre... Comme je voudrais que les gens arrêtent de me pourrir la vie.

-Que ton souhait soit exaucé, petit Capumain.

-Eh t'approche pas ou je te mord...

Sur ces mots, un Bulbizarre apparut et le ligota avec ses lianes, avant de le suspendre par la queue au milieu d'une branche d'arbre. Demandant pourquoi il faisait ça, Capumain tentait de le raisonner en le convainquant de le relâcher mais il parlait trop, ce qui finit par agacer Jirachi qui le fit redescendre. Il relâcha Bulbizarre et appela un Migalos qui le ligota avec sa toile très résistante et très collante avant de le bâillonner avec ce même procédé, le rendant totalement à merci.

Tout à coup une ombre détacha le pauvre Capumain et apparut en face de lui.

-Grrr tu vas payer pour m'avoir empêché de corriger ce petit ingrat ! Pokémon, venez à moi...

-Tu ne lui fera pas de mal ! Je suis venue le protéger.

Sans lui laisser le temps de s'identifier, une horde de pokémon Plante surgirent et immobilisa les deux fugitifs. Ricanant, il s'approcha d'un peu plus près et vit qu'une Phyllali était venue le secourir.

-Argh mais qu'est-ce qu'il vous prend, vous ne me reconnaissez pas ?

-Il ne t'entendent pas, je les contrôle.

-Moi tout ce que je veux c'est me sacrifier pour le sauver car je l'aime et que sans lui je ne suis rien et que...

Sans attendre un mot de plus, Jirachi bâillonna et ligota solidement Phyllali par ses quatre pattes ainsi que son amoureux, avant de les imbiber de Doux Parfum. Ainsi réduits au silence et laissés là au milieu de la forêt, Jirachi attendait que la combinaison spéciale de deux Doux Parfum censé attirer et repousser agisse.

Les pokémon de la forêt se mirent alors à attaquer Phyllali et Capumain comme si ils étaient de la nourriture, les dévorant petit à petit alors qu'ils tentaient de crier et de se délivrer. La toile de Migalos pouvait résister à tout et était terriblement collante, condamnant les deux pokémon à servir de dîner.

Les habitants de la forêt, après avoir entièrement englouti Phyllali et Capumain, s'en allèrent comme si de rien n'était, laissant derrière eux une mare de sang avec quelques bouts de chairs délaissés ci et là et les toiles qui les retenaient prisonniers et muets.

-À vos souhaits, tu as pu te sacrifier pour lui maintenant, dommage qu'il soit aussi concerné par un souhait et qu'il soit mort...

Pendant ce temps, la Guilde s'éveillait, et Massko qui avait dormi là-bas aussi. Ils étaient contents d'être en vie et se demandaient si leur détective avait d'autres idées pour contrer Jirachi et lui demandèrent. Massko sourit soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 22:03

Chapitre 6 : Désespoir glacial

Il en avait une, en effet : souhaiter tout simplement que Jirachi disparaisse ou qu'il arrête de faire du mal. Rien de plus facile apparemment, mais leur adversaire était malin et débordait d'imagination. Il se séparairent alors dans plusieurs parties, telles que la falaise Sharpedo ou la plage ou juste des donjons souvent visités.

Givrali, elle, ne pouvait pas se séparer de Luxio car ils étaient inséparables. Dans un donjon particulièrement glacial, le duo se mit à se plaindre pour attirer leur prédateur, qui les surveillait.

-Brrr qu'il fait froid...tu veux pas aller dans un donjon plus chaud ?

-Ce que je veux c'est que tu arrêtes de te plaindre et que tu cesses de trainer les pattes, nous avons une mission à accomplir.

-Pourquoi je t'ai laissée me convaincre d'aller dans un endroit pareil ?

-Parce que je suis la plus mignonne et que j'obtient toujours ce que je veux ! *joue a mort de son charme et fait rougir Luxio*

-Ha ha ha, puisque c'est ce que tu souhaites, il se réalisera.

-Oh non, qu'ai-je dit ? Je suis désolée Luxio, je ne voulais pas...

-Trop tard, il va subir son propre sort.

Un Mammochon et un Blizzaroi apparurent alors de derrière eux et les attaqua, gelant Luxio de son souffle glacé et ligotant solidement Givrali de ses lianes pour l'empêcher d'intervenir. Le pauvre était gelé et ne pouvait plus bouger, juste la tête était libre. Jirachi prit alors un stalactite de glace pendu au plafond et le déposa à ses pattes, après quoi il ouvrit sa bouche, prit sa langue et la colla sur l'énorme stalactite avant de le faire rouler, écrasant sa langue en dessous. Il prit la pointe glacée et se mit à le faire pivoter sur lui-même, tirant sur sa langue jusqu'à ce qu'elle soit arrachée. Le pauvre pokémon gelé hurlait de douleur tellement sa langue lui faisait souffrir, qui finit par s'arracher lentement au bout de longues minutes de supplices aussi insoutenables pour Luxio que pour sa partenaire qui ne pouvait que regarder sans agir.

Jirachi dégela ensuite sa queue puis l'attacha à la patte de Mammochon avant de lui ordonner de partir, l'arrachant violemment au passage. Givrali le suppliait en pleurant d'arrêter ses souffrances mais il ne l'écoutait pas et continuait de plus belle. Il décolla après plusieurs morceaux de peau collées par le givre, enlevant sa chair aussi, jusqu'à ce que tout son corps soit privée de peau, même sa figure. Voyant son partenaire affreusement mutilé, Givrali souhaita que Jirachi disparaisse.

-Ha ha ! Pauvre petite, tu ne peux rien contre moi. Hop me voilà disparu et hop me voilà de retour. Rien d'autre à souhaiter ?

-Si, je souhaite que Massko soit ici...

-Bien, qu'il en soit ainsi. Je lui réserve un traitement spécial à son arrivée...

Aussitôt ces paroles prononcées, Massko apparut devant lui. Givrali tenta de l'avertir du piège mais trop tard car Blizzaroi le ligota, relâchant sa proie. Massko avait beau être immobilisé, il n'avait pas son pareil pour manipuler les esprits.

-Un souhait, Massko ?

-En effet, je souhaite que tu cesse de torturer les pokémon.

-J'exauce leurs voeux, rien de plus.

-Je veux que tu dormes pour mille ans...

-Désolé, je suis insomniaque.

-Argh je n'ai plus d'idée...désolé Givrali mais je crois que c'est la fin pour moi. Enfuis-toi le plus vite possible tant qu'il ne te retient pas.

-Non, je refuse de te laisser ! Tu es trop important pour mourir par ma faute.

-Tant pis, je n'ai plus qu'à exaucer vos voeux. Une envie précise ?

-Je veux que tu nous laisse nous enfuir.

-Accordé... Mais vous ne faites que retarder l'inévitable.

Pris au piège, ils n'avaient plus qu'à espérer souhaiter la bonne chose, sinon ils étaient morts. Jirachi se réjouissait d'avance de la torture qu'ils allaient subir, en attendant avec impatience le souhait fatal. Ils n'avaient pas autant d'imagination que lui donc se contentaient de souhaiter vaguement et voir l'effet se dissiper immédiatement. Par prudence, Jirachi avait scellé les portes du donjon, empêchant quiconque de rentrer ou sortir.

-On est perdus, il va sûrement nous forcer à faire un souhait...

-Je ne peux pas vous forcer car vous avez une force d'esprit trop grande et je n'aurai que peu d'emprise sur vous mais en revanche je peux formuler un souhait de la part des pokémon que je contrôle.

-C'en est fini, je ne pense pas qu'il y ait une solution.

-Ha ha ha, vous allez payer le prix de votre ingratitude !

Sentant leur fin proche, Massko et Givrali se serrèrent dans les bras l'un de l'autre en fermant les yeux pour ne pas voir ce qui les attendait. Blizzaroi à côté, souhaita donc la mort de ces deux pokémon, lequel s'exécuta, ordonnant à ce dernier de les ligoter individuellement. Jirachi planta alors plusieurs pieux dans les pattes de Massko, le clouant à la paroi, tandis qu'il écartelait les quatre pattes de Givrali le plus doucement possible pour la femelle qu'elle était. Tous les deux étaient mal en point, mais Jirachi ne trouvait pas cela assez stimulant alors il leur entailla le corps avec un stalactite pointu, accroissant leurs souffrances encore plus.

Après quelques minutes, il bâillonna Massko et Givrali avant de poursuivre sa route, laissant Blizzaroi terminer le boulot. La peau du pokémon Glace commençait à se déchirer de tous les côtés, les faisant saigner un peu plus chaque seconde tandis que son collègue agonisait, poignardé de partout et cloué à la paroi.

Tout à coup, quelque chose transperça l'entrée dans un nuage de morceaux de glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Mer 23 Mai - 22:04

Chapitre 7 : Arrestation difficile

-Vite, le Blizzaroi !

-Je m'en occupe, délivre Massko.

-Ok, c'est fait...Massko, Givrali, vous êtes toujours en vie ?

-Ça craint ! Il ne réagissent plus.

-Nous nous chargeons de les soigner, vous pouvez être tranquilles.

-Allons-y dans ce cas.

Sur ces mots, Givrali et Massko furent emmenés d'urgence à la Guilde pour panser leurs blessures. Pendant ce temps, Grodoudou et Pijako discutaient des mesures à prendre face à une menace de cette envergure. Bandés de partout, les deux blessés ouvrirent les yeux, à quelques minutes près, ne pouvant plus remuer leurs pattes tellement elles étaient abîmées par la glace et par les lianes de Blizzaroi. Ils avaient frôlé la mort et allaient devoir attendre au moins un mois avant de pouvoir marcher à nouveau. Repensant à la scène, Givrali fondit en larmes, se repassant l'horrible torture que son partenaire avait enduré avant de mourir sous ses yeux. Les membres de la Guilde commençaient à paniquer en voyant leur nombre diminuer dangereusement. Heureusement que Lucario et Pingoleon étaient là pour les sauver, sans quoi ils auraient succombé à leur traitement.

-Quel monstre ! Faire subir ça à d'innocents pokémon, c'est vraiment inacceptable.

-Tu as raison, Pingoleon, il faut stopper sa folie meurtrière avant qu'il ne fasse plus de victimes.

-Comment comptez-vous vous y prendre ?

-Ensemble nous irons dans son antre et nous le mettrons K.O. purement et simplement avant de le livrer au shérif Magnézone.

-Ça me parait un plan bien ficellé...

-Content qu'il te plaise, Pijako, nous partirons le plus tôt possible.

-Vous n'avez pas peur ?

-Si mais nous n'avons pas le choix, nous devons le stopper...

Lucario et Pingoleon partirent donc dans la Grotte des Voeux, plus décidés que jamais, convaincus de leur réussite. Chaque pas les rapprochaient de leur but mais sans ébranler leur confiance en soi pour autant. Au bout de quelques heures de marche, ils arrivèrent dans l'antre de Jirachi où celui-ci les attendait.

-Un petit souhait ? Vous devez être fatigués...

-Bien essayé, mais on ne se laissera pas avoir.

-Exact, on va te mettre en prison manu militari !

-Ha ha ha vous n'avez aucune chance contre moi !

-Si, au contraire...nous connaissons tout de toi.

L'affrontement était inévitable et Jirachi n'était pas fort au corps à corps, il essaya à de nombreuses reprises de les faire tomber dans un piège mais sans succès car ils étaient très habiles et avaient d'excellents réflexes. Sentant ses idées épuisées, Jirachi appela les pokémon de la grotte qui lui barrèrent la route.

-Raaah on ne peut pas le toucher sans frapper ces innocents pokémon...

-Maudit sois-tu, lâche !

-Je refuse de frapper ces petites choses si fragiles, il va sûrement les faire combattre jusqu'à la mort et nous on ne pourra pas leur résister bien longtemps.

-...Tu as gagné, Jirachi, on se rend... Mais épargne les autres au moins.

-Pas question, vous êtes comme tous les autres, vous ne valez pas mieux qu'eux !

Sur ces mots, deux Ursaring ligotèrent les deux pokémon le plus solidement possible en prenant soin de ne pas lésiner sur la corde. Content d'avoir deux proies de choix à tuer, Jirachi fit creuser un trou où il le fit tomber avant de le refermer par une grosse pierre, ayant pris soin de les bâilloner pour ne pas qu'ils rongent les liens. Heureusement pour lui, Lucario avait plusieurs cordes à son arc et utilisa la pointe de son bras pour couper les liens de son partenaire.

Pendant ce temps, Jirachi avançait tranquillement vers l'entrée du donjon pour continuer son parcours à travers le monde mais entretemps, Lucario et Pingoleon étaient libres et couraient pour le rattraper mais en faisant le moins de bruit pour bénéficier de l'effet de surprise. Au moment de franchir les portes du donjon, Jirachi fut viollement frappé par une sphère d'aura et projeté contre le mur. Profitant de cette occasion, Pingoleon prit la relève et lui asséna un grand double coup de lame de ses pattes.

-Un dernier souhait ?

-Argh, comment avez-vous fait pour vous libérer en si peu de temps ?

-Tu as fait l'erreur de nous sous-estimer et ça t'a coûté la victoire.

-Maintenant tu vas payer pour tous tes crimes !

Lucario assoma Jirachi d'un gros coup de paume contre la paroi rocheuse et l'emmena au pénitencier, ficellé de partout et bâillonné avec de la toile de Migalos. Le shérif fut des plus ravis de voir enfin Jirachi sous les verrous.

Après s'être assuré que le prisonnier était bien immobilisé, le duo prit la direction de la Guilde pour leur faire part de la situation.

-Regardez, ils sont de retours sains et saufs !

-Vous avez eu Jirachi, ça y est ?

-Du calme, du calme, on vous racontera tout, promis.

-Quand nous sommes arrivés dans la Grotte des Voeux, Jirachi nous attendait. Il essaya de nous tendre de nombreux pièges mais nous les avons tous déjoués...

-Tout à coup il appela plein de pokémon sauvages à la rescousse pour lui servir de bouclier ! Nous ne voulions pas les frapper alors nous nous sommes rendus...

-Et là, deux Ursaring nous ont ligotés et Jirachi nous a enfermés dans un trou avec un énorme rocher par dessus...

-Mais j'ai utilisé les pointes de mes bras pour délivrer Pingoleon qui a donné un grand coup de griffes qui brisa le rocher en mille morceaux...

-ENSUITE ON LUI EST TOMBÉ DESSUS ET ON LUI A FAIT SA FÊTE !!!

-Maintenant il est bien attaché dans une cellule du pénitencier...il peut même plus bouger le moindre centimètre ni même prononcer le moindre son.

-Oh je suis tellement soulagé, vous l'avez arrêté...

Prenant un repas bien mérité, tous les membres restant de la Guilde ripaillèrent de bon coeur, prenant le temps d'apporter de la nourriture aux deux blessés qui ne pouvaient plus bouger que la tête. Après, il placèrent près de leur couchette une petite statue pour chaque membre mort ces derniers jours, observant une minute de silence chaque jour.

Ce soir-là, au mess.

-Fêtons la réussite de nos deux héros ! Sans la liaison bien sûr...

-Hahaha, trop drôle, Pijako, t'en sors de bonnes parfois...

-Comment ça "parfois" ?

-Nous n'aurions jamais réussi sans l'aide de Pijako qui est venu nous avertir que Massko et Givrali étaient coincés dans le donjon.

-Nan, arrêtez, vous me faites rougir...

-Toujours aussi modeste hein Pijako !

-Oh non, vous avez renversé le poivre, maître. Maintenant je vais AAAAA-TCHA ! éternuer...

-À tes souhaits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À tes souhaits [horreur]   Aujourd'hui à 14:05

Revenir en haut Aller en bas
 
À tes souhaits [horreur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» Mains de l'horreur et mains sanglantes
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°1
» La maison de l'horreur
» le pire film d'horreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokeyume :: Divertissements :: Espace Détente :: Fanfics :: Les Fanfics de Force N-
Sauter vers: