Pokeyume

★ Bonne Balade sur Pokeyume ★
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Illusion [horreur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:35

Chapitre 1 : Cauchemar

Nous sommes en juillet, tout va bien dans le meilleur des mondes. La région de Johto plus précisement, où tout le monde vit en parfaite courtoisie, humains et pokémon. Cependant tous ne sont pas aussi gentils et serviables, la Team Rocket fait des siennes et semble vouloir toujours plus. Giovanni, une personne des plus abjectes, dirige cette association. Autrefois il avait un compagnon nommé Cornèbre qui ne tarda pas à évoluer en Corboss. Depuis ce terrible accident, il s'est mis à la recherche d'un autre pokémon pour le servir. Il confia cette tâche à ses commandants, qui finirent par trouver un pokémon très rare, venu d'une région éloignée : un mignon petit Zorua. Il aurait pu terminer dans les bras d'un criminel ordinaire mais non, Giovanni était d'une cruauté sans nul égal autant avec ses propres sbires qu'avec ses pokémon. Les mauvais traitements infligés au pauvre Zorua ne semblait pas lui faire perdre son air mignon tout plein, ce qui plaisait à son maitre. Cependant, il était loin de se douter de ce qui habitait le Zorua, car une entité maléfique grandissait au fin fond de son corps et ne cessait pas de devenir plus pluissante.

Nous sommes dans un futur proche, un futur où la criminalité est sans cesse existante mais de moins en moins présente. La ville de Bourg-Geon est paisible, le professeur étudie les pokémon, Célesta et Luth dormaient tranquillement. Nick, un garçon aux cheveux roux, espionnait ci et là, comme à son habitude.

-Ouf, enfin terminé... J'ai bien mérité une bonne nuit de repos. Allons bon, qu'y a-t'il encore ?

*sort du labo*

-Tiens, un Insécateur...tu es perdu ? Viens, je vais te conduire chez toi.

-.....

-Voiiiilà, tu devrais retrouver le chemin du retour maintenant. Allez, grand gaillard, retourne avec les tiens.

*donne une tape amicale dans son dos*

Ce fut le dernier geste du professeur.....

Le lendemain matin, Luth partit faire une promenade à son Marill quand il trébucha sur une masse dans les fourrés. Le professeur Orme, la tête coupée net, retrouvée quelques dizaine de centimètres du corps sauvagement écorché de partout, les yeux de la tête grands ouverts, comme si il avait vu le diable en personne. Le pauvre gamin resta tétanisé, puis cracha tripes et boyaux sur les hautes herbes, avant de courir prévenir Célesta de la macabre découverte en hurlant. Son Marill était resté accroché à son dresseur, craignant de subir le même sort.

-Tout va bien, Célesta ?

-.......oui, je crois que je tiendrai le coup. C'est juste que je n'ai jamais vu une chose aussi horrible de toute mon existence.

-Allons prévenir les habitants de la ville voisine, les mettant en garde du danger qu'ils encourent. Quelle ne fut pas leur surprise quand ils découvrirent avec effroi une ville fantôme...personne, pas le moindre bruit. Le duo regarda alors à l'intérieur des bâtiments.

-Y a quelqu'un ? Vous courez un grave danger...

-AAAAAAAAAAAAH !!! LUTH, AU SECOURS !

-Quoi, qu'est-ce que.....argh non, c'est insoutenable, quelle horreur ! Tous ces gens sont découpés de partout, ils n'ont plus de mains...

-Nous allons mourir, ce monstre va revenir et va aussi nous...nous...découper.

-Il faut prévenir la police, nous devons avertir les autres villes.

-*ouvre la porte en sortant* Allons-.....

Un Gallame trancha Célesta en deux au niveau de la taille, avant de lui arracher les yeux hors de leurs orbites. Luth, dans un reflexe, réussit à esquiver son deuxième assaut et en profita pour s'enfuir à toutes jambes. Au loin, il aperçut la maison de Mr. Pokémon...

-Vite, ouvrez-moi ! Je suis en danger.

-Mais que...

-Fermez la porte, il va arriver.

-Eh bien mon p'tit Luth, tu es poursuivi par un pokémon sauvage ? Il va finir par s'en aller va...

-Vous comprenez pas, il a déjà décimé Ville Griotte de ses habitants, et Célesta aussi. Aidez-moi, je ne sais plus où m'enfuir tellement il est redoutable.

-Lequel ? Comment il est ?

-C'...c'est un Gallame.

-Je vais prévenir les autorité qu'un pokémon enragé court dans la nature.

-Merci Mr. Pokémon, je vous dois tant...

Au bout de quelques minutes, il raccrocha le téléphone, l'air inquiet. La police a bien reçu son appel et va traiter l'affaire, mais ça risque de prendre beaucoup de temps, avec la Team Rocket qui ne se repose jamais.

Luth décida alors de tenter d'atteindre Mauville avec l'aide de Mr. Pokémon et son Brasegali, doté d'une vitesse et d'une force exemplaire. Le garde du corps idéal pour une situation désespérée comme celle-là.

-Surtout sois vigilant, il peut surgir à tout moment ! Ne baisse surtout pas ta garde.

-Protège-nous, Brasegali, tu es le seul à même de contrer un pokémon comme lui.

*geste d'acquiescement*

-Regarde, des gens là-bas... Ohé ne restez pas ici, vous courez un grand danger.

"Mais de quoi parlez-vous ? Je n'ai rien vu d'anormal aujourd'hui..."

-Alors rentrez chez vous, ou encore mieux, allez chez un ami.

"J'ai un ami à Ville Griotte, je vais..."

-Surtout pas, faites demi-tour et allez vous réfugier.

"Euh, c'est-à-dire que...bon d'accord, je vous fais confiance."

Arrivés à Mauville, le trio constata avec joie que tout le monde était présent et sain et sauf. Mr. Pokémon demanda de l'aide au champion local, Albert, pour l'aider à barricader la porte conduisant à Ville Griotte, lequel accepta sans trop comprendre de quoi il retournait. Une fois l'accès condamné, Luth, Mr. P et Albert discutèrent de tout ça dans l'arène, pour qu'il soit mit au parfum de la situation. Soulagés d'être enfin en sécurité (?), Mr. P et Luth gagnèrent une maison où ils demandèrent un hébergement temporaire. Honnorés de la visite d'un expert en pokémon tel que LE Mr. Pokémon, le couple prépara deux lits dans lesquels ils se couchèrent promptement. La nuit tomba à nouveau sur Johto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:36

Chapitre 2 : Un réveil agité

La nuit était sombre, aucune lune, idéal quand on a envie de s'entrainer à mieux regarder dans l'obscurité ou tout simplement pour se faire peur...

"Dépèche-toi, tu vas nous perdre dans cette nuit noire."

"Haa...haa, ok c'est bon chuis là."

"Bon, on peut commencer notre rituel d'intégration..."

"*ravale sa salive* je suis prêt."

"Attendez, vous avez entendu ?"

"Oh ça va, pas la peine d'en rajouter."

"Non, écoutez, ça vient de par là... Hé qui est là ?"

"Oh un pokémon, et si j'en juge par sa forme, un Cizayox."

"Qu'il est beau ! Je peux te toucher ?

*trébuche et s'écroule de tout son long sur Cizayox*

"Quel maladroite, j'te jure... T'as vu ce que t'as fait ? Il va pas apprécier..."

-.....

Le Cizayox, furieux (c'est un euphémisme), prit la petite maladroite par la tête entre sa pince et la coupa comme une brindille. Les deux jeunes garçons s'enfuirent chacun de leur côté mais c'était couru d'avance car Cizayox avait un instinct très puissant. Ainsi il rattrapa le premier gamin, qui essayait de grimper à un arbre, le projeta au sol et l'éventra de son autre pince. Le troisième, qui -par chance- avait trouvé la bonne direction, fut aussi rattrapé et finit empalé sur sa patte arrière, avant d'être sauvagement décapité et privé de plusieurs de ses membres. Ironiquement, Cizayox est de couleur rouge. L'insecte métallique continua son parcours macabre à travers les maisons de Mauville, passant par le centre Pokémon pour scalper une infirmière Joëlle qui posait trop de questions et par le shop, pour mutiler les pauvres commerçants qui se reposaient innocemment après une dure journée de labeur. Au moment d'arriver dans la dernière maison où il avait repéré un grand nombre de résidents, il passa rendre visite à Albert.

-Tiens, un Cizayox, tu veux quelque chose ?

-.....(question rhétorique)

-Tu...tu veux m'affronter ? Mais les pokémon n'ont pas besoin de badge. À moins que ce soit pour t'entrainer... Dans ce cas, tu ne verras pas d'inconvénient à te battre contre tous mes Roucool à la fois.

-.....*continue d'avancer*

-Roocoul, Go ! Montrez-lui qu'il ne faut pas me sous-estimer.

Le combat avait à peine débuté que Cizayox s'assit par terre, croisant les pattes, donnant l'impression de réfléchir. C'est alors qu'il s'entoura d'un halo noir d'encre et disparut instantanément sous les yeux attentifs. Les Roucool le cherchaient mais sa vitesse était trop élevée et défiait même les regards les plus perçants.

-Attaque Hâte hein, rien d'impressionnant...tu pourrais faire l'effort d'essayer d'attaq.......................................argh, je vois, tu étais donc venu pour me tuer.

...dit Albert avant de rendre son dernier souffle, empalé par la grosse pince de son adversaire qu'il a fait l'erreur de sous-estimer. Cependant, son travail n'était pas achevé et il avait encore une maison à visiter pour enfin satisfaire son désir de vengeance... Malheureusement pour lui, le detin a bien fait les choses.

"*murmure* Vite, réveillez-vous, Cizayox est là et va bientôt tous vous tuer !!!

-Mmmh, quoi, EH MAIS QUI ÊT.....*fait taire la femme*

-Silence, il va vous entendre...

-On peut savoir qui tu es, gamin ? Et pourquoi tu dis tout ça...?

-Sauvez-vous un point c'est tout, par la porte arrière de préférence.

-Non mais pour qui tu te prends ?

-Raaaaaah têtes de mule... Allons réveiller les deux aut' marmottes en haut.

-Vite, il arr.....

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Cizayox entra en trombe dans la maison, avant de fondre sur la première victime la plus proche et de lui couper les jambes à l'aide de ses deux pinces. Voyant que sa femme venait d'être terriblement découpée, le mari prit une lampe au chevet près de lui mais au moment de le frapper, Cizayox disparut et réapparut derrière ce dernier, prenant le rebord pointu mal tranchant de sa pince. Il déchira la peau de son dos de haut en bas puis en diagonale vers le haut avec une telle violence qu'il poussait des hurlements déchirant la nuit. Aussi surréaliste que ça puisse paraitre, il n'avait pas encore rendu l'âme et en profita pour tenter un tout ou rien en sautant sur son adversaire, lequel esquiva aisément et lui planta la pince grande ouverte dans le torse, transperçant sa cage thoracique pour arriver jusqu'au coeur qu'il extirpa violemment de son corps, le coupan net en deux avant de le réduire à sa plus simple expression.

-Vite, enfuyez-vous, Cizayox monte à l'étage...

-Gallame ?

-Mais non, ce n'est qu'un Cizayox, pas de quoi s'affoler.

-Allez dire ça aux deux tourtereaux en bas, sauvagement assasinés... Venez, vite, la fenêtre est assez grande ouverte pour que vous puissiez passer.

-Non, n'allumez pas la lumière, vous perdriez votre habitude de l'obscurité. Contentez-vous de passer par la fen.....oh non, le voilà, trop tard !

Le Cizayox fondit sur Luth, qui prit une couverture pour le recouvrir, en espérant gagner du temps, et c'est ce qui lui sauva la vie. Quelques secondes de courage ont suffit à changer le cours du destin de façon radicale. Le trio, une fois dehors, après un aterrissage assez rude, coururent vers la ville la plus proche : Écorcia, qui se trouvait au bout des Caves Jumelles, au bout d'un long chemin. Cette route semblait faire 10km de long tellement tout paraissait différent la nuit. Au loin, ils virent une lumière briller, un centre Pokémon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:38

Chapitre 3 : La vengeance dans la peau

-Réfugions-nous dans ce centre, nous y serons -j'espère- en sécurité...

-Oh bonsoir Luth, Mr. Pokémon et.....monsieur.

-Vous me connaissez pas ? Ou pas encore... Je m'appelle Nick et mon rêve est de devenir meilleur que Luth, enfin, si on survit à cette épreuve.

-Ha ha ha, ne dis pas de bêtises, tu ne vas pas mourir.

-Raaaaah ce serait trop long à expliquer. Dehors, il y a un pokémon qui veut nous tuer...

-Regardez *sort du centre*, tout ce qu'il y a c'est ce Kabutops tout gentil...

-.....

-Je ne vois plus Cizayox, il doit être parti.

*Nick s'approchant prudemment du Kabutops et le fixant dans les yeux*

-C'est donc toi, pas vrai ? Tu crois pouvoir nous berner à nouveau ?

-.....

Apparemment démasqué, le Kabutops tenta d'en finir avec Nick et le coupant en deux avec ses lames quand ce dernier esquiva de justesse, laissant une vilaine taillade sur son ventre. Par reflexe, Mr. P prit Luth et Nick par le col avant de refermer la porte du centre derrière lui. Heureusement, celle-ci était fabriquée en verre de sécurité pour empêcher les intrusions indésirables. Kabutops, quant à lui, se retira pour mieux revenir en force plus tard.

-Vous ne voyez pas d'inconvénient à ce qu'on passe le *OUAAAAAAAAAH* reste de la nuit ici ?

-Mais non voyons, le centre Pokémon est fait pour se reposer non ?

-Je voudrais bien comprendre une chose, Nick, comment tu as deviné que c'était lui ? Et puis qui c'est ce "qui" ?

-J'espionnais un peu partout comme d'habitude quand j'ai aperçu le Prof Orme sortir de son labo et se faire tuer. Après, cet Insécateur s'est transformé et s'est enfoncé dans les buissons avant de disparaitre. C'est pourquoi je l'ai démasqué, car l'identité du coupable ne fait aucun doute : c'est un Métamorph............ou Mew.

-En effet, ça explique pourquoi c'est un différent à chaque fois. Mew peut apprendre Morphing et a été créé avec le même ADN que son pote, Mewtwo.

-On pourrait avertir la police...mais que dirait-on ? Bonjour, un Mew extrèmement susceptible est en liberté, et il connait Morphing, donc ne faites pas de mal aux pokémon sauvages, au revoir. ? Je crains la réaction des autorités.

-Il faut l'arrêter par nos propres moyens. Pourquoi pas l'endormir ou le paralyser ?

-On pourrait capturer un pokémon plante qui connait tout plein d'attaques de statut genre Ortide ou...

-J'ai un Rafflésia dans le PC, quelle aubaine ! Il connait Para-Spore, Poudre Toxic, Poudre Dodo et Giga-Sangsue...

-Il sera parfait, demain. Lors de notre avancée vers Écorcia...

-Mais on est déjà demain, Mr. Pokémon !

-Reposons-nous quelques heures, le temps que nous ayons juste récupéré le minimum.

La porte fermée à clef, tout le monde put s'endormir tranquillement, sans GRANDE crainte. Le jour se leva une poignée d'heures plus tard et voilà déjà l'infirmière Joëlle qui prépare son centre pour les visiteurs, la force de l'habitude. Nick se réveilla alors, entendant cette dernière particulièrement bien étant donné de l'emplacement de sa couchette, qui se situait près du comptoir. Luth et Mr. P se levèrent peu après.

-Tout le monde a compris ? Dés que "Mew" approche sous une quelconque forme, on lui envoie Rafflésia qui lancera Para-Spore puis Poudre-Dodo. Mais seulement en dernier recours.

-D'accord, on fera comme ça dans ce cas...

-Nous partons dés que tout le monde sera prêt.

Sur ces mots, le trio prit la route d'Écorcia à travers les Caves Jumelles. Le danger était présent partout, n'importe quel pokémon sauvage de cette grotte pouvait soudainement les attaquer, les bloquer sous un éboulement ou un tas d'autres possibilités... Heureusement (ou malheureusement) la sortie se fit voir au loin car Luth, Nick et Mr. P avaient emprunté le chemin le plus direct. À quelques mètres de la fin de leur parcours, Kabutops arriva de nulle part pour leur barrer la route.

-Oh non, il avait tout prévu, il nous attendait depuis le début...

-Rafflésia, Go ! Para-Spore puis Poudre-Dodo.

La pokéball attérit juste aux pieds de Kabutops qui n'esquiva pas le moins du monde, même avec les deux attaques combinées du pokémon Plante... Aucun effet. Voyant la situation désespérée, le trio tenta des se protéger avec des pierres assez grosses. Quand tout à coup...

"Attaque Bélier"

"Ha ha ha, raté, tu as encore des progrès à faire..."

"Grmbl, t'as de la chance mon petit, eh Racaillou, reviens, rooooh, il a chargé tellement fort qu'il est entré dans les Caves Jumelles."

Kabutops, qui se trouvait devant l'entrée, ne vit pas Racaillou venir et se le prit de plein fouet, ce qui permit au trio de profiter de cette diversion pour sortir de la grotte. Le pokémon s'enfonça alors dans les profondeurs de la grotte. Luth remercia chaleureusement le montagnard à qui ils devaient le vie et en profita pour le mettre en garde du danger qui les guettait, lui et les habitants de la ville. Écorcia se trouvait pas loin de Doublonville, une métropole où habitait une très grand nombre de personnes, le refuge idéal (?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:39

Chapitre 4 : Bienvenue en enfer

-Alors comme ça un pokémon hyper rare a la rage et massacre tout le monde sur son passage et vous avec réussi à vous échapper........

-Oh je t'en prie, Hector, on n'a vraiment pas le temps de te convaincre, si tu nous crois pas, nous nous débrouillerons seuls.

-Mais je vous crois, malheureusement, qu'est-ce que je peux faire de plus ? Toutes les maisons d'Écorcia sont faites en bois, ce sera facile pour lui d'en venir à bout...

-Le Puit Ramoloss est en pierre, on pourrait s'y réfugier la nuit tombée.

-C'est très froid pendant la nuit, sans compter qu'il y beaucoup d'humidité dans ce puit.

-Il nous reste que quelques heures avant que le soleil ne commence à se coucher, il nous faut réfléchir...

-Mon Insécateur et mon Cizayox peuvent essayer de le retenir, mais je n'ai rien d'autre à proposer.

-Il faut le neutraliser, avec Insécateur et Cizayox, nous devrions être en sécurité (j'aurais pas dit ça hier).

Hector, Luth, Mr. P et Nick attendirent donc que la nuit tombe pour pouvoir passer au plan... Malheureusement, ils furent trop fatigués pour rester éveillés et s'endormirent chacun à leur tour. Entretemps, le mystérieux s'était calmé un tout petit peu.

Pendant la nuit, ayant capté leur conversation, Fargas décida de le chasser avec son Salamèche. Une fois dans la grotte, il vit onun Kabutops au loin et l'attaqua pour lui faire peur. Malheureusement, le mystérieux pokemon avait tout vu, prit la forme de Maganon et se placa juste devant le veillard qui ne se doutait encore de rien. Parant le coup de poing de ce dernier, le pokémon explosion pointa son canon vers sa figure et lui carbonisa le haut du corps avec Lance-Flamme, puis lança un gros rocher pointu sur lui, le rendant pratiquement méconnaissable. Salamèche, voyant le sort que lui a réservé Maganon, s'enfuit vers la sortie.

Une fois arrivé il regarda autour de lui pour s'assurer qu'il ne le suivait pas, quand tout à coup, il apparut derrière lui comme une ombre mortelle s'approchant inexorablement de sa proie. Maganon, voyant qu'il ne pourra pas le tuer avec le feu de ses canons, frappa le pauvre pokémon en l'envoyant voltiger dans les airs, et, au moment où Salamèche retomba au niveau de ses épaules, la plaqua contre la paroi rugeuse de la grotte et traina violemment son petit corps chétif jusqu'au sang. Il continua pendant des heures jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien de Salamèche qu'un petit morceau de chair, qu'il écrasa à terre par la suite, ayant tapissé la salle principale de la grotte presque entièrement avec les sang et la chair du petit et innocent pokémon qui courait pour échapper au monstre.

Continuant sur sa lancée, Maganon alla dans la petite ville pour satisfaire son insatiable appétit de vengeance. Il alla dans chacune des quelques maisons que comptaient Écorcia et prit la peine de prendre chacun des habitants et de les carboniser juste assez pour les faire souffrir atrocement mais pas assez pour les tuer. Après quoi il mit respectivement le feu à toutes les maisons en prenant soin de ne pas les réduire directement en cendres.

Alertés par l'odeur de la fumée, Luth, Mr. P, Nick et Hector se réveillèrent et constatère avec horreur que l'arène était en feu. Le champion ne possédant que des pokémon Insecte et Luth son Rafflésia de type Plante, ils ne devaient compter que sur leurs capacités pour sortir de cette fournaise qui risquait à tout moment de les asphyxier...

-Malédiction, l'arène peut s'effondrer à n'importe quel instant !

-Nous somme perdus, le feu nous entoure.

-Je pense à un truc, il fait froid dehors, alors qu'ici il fait chaud, donc en sortant à toute vitesse, vu la petite épaisseur des murs, nous devrions pouvoir traverser en trombe sans mourir brûlés....

-D'accord, j'ai pas d'autre idée alors allons-y.

Le quatuor se précipita alors à travers l'arène, prenant le côté le plus court pour atteindre la sortie. Arrivés dehors sans trop de difficultés, ils éteignirent les flammes autour d'eux, qui étaient déjà en train de les brûler. Maganon, quant à lui avait regagné le Bois Aux Chênes, attendant ses proies avec impatience, si tant est qu'il y ait des personnes ayant survécu ou ayant envie de s'aventutlrer dans le bois en pleine nuit.

-Il faut vite rejoindre Doublonville, nous y serons en sécurité, avec tous ses habitants...

-Je viens avec vous, mon arène n'est plus et ma maison non plus, sans compter que j'ai vraiment pas envie de me faire encore roussir le poil. Insécateur et Cizayox ont vu la mort de près avec cette chaleur et je veux les soigner dans un centre Pokémon.

-Je comprends, tu seras mieux à Doublonville.

-Tu vas bien ?

-.....Oui, tout va bien.....

Le pauvre Hector avait vu la mort venir, c'était terriblement éprouvant pour un enfant comme lui. Se sachant enfin en vie, il fondit en larmes pour évacuer cette peur qui le submergeait. Après une consolation plus qu'indispensable, le trio devenu quatuor entra dans le Bois Aux Chênes, sous le regard avide d'une bête assoifée de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:41

Chapitre 5 : À l'abri ?

-J'ai si peur, maintenant que je sais la mort sur mon dos...

-On se serrera les coudes quoi qu'il arrive, on te laissera pas tomber.

-Restons vigilants, ce bois regorge de cachettes...

Maganon les surveillait attentivement, déterminant le bon moment pour les attaquer. Le calme qui envahissait le bois était infernal, comme si la mort n'allait pas tarder à frapper. Le quatuor avançait tout doucement, faisant attention de ne pas baisser leur garde, tout en tentant de briser ce silence insupportable. Chaque pas qu'ils faisaient les rapprochaient de la mort qui les taraudait.

-La sortie est tout là-bas, vous la voyez ?

-Oui, ah quel soulagement...

-Nous allons enfin être à l'abri de ce monstre dans cette immense ville.

-Néanmoins, il va continuer à sévir, il va falloir quand même le mettre hors d'état de nuire.

-Rien ne pourra arrêter la folie meurtrière de ce pokémon, je crains que ce ne soit désespéré...

Maganon décida subitement de changer de forme, en un pokémon plus discret et plus choupinou (merci naru), afin de les tuer tout bénéficiant de l'effet de surprise. Mr. P, Nick, Luth et Hector approchaient de la sortie quand un Joliflor sortit des buissons derrière eux et aggripa Hector avec Fouet Liane. Il serrait terriblement fort et le jeune homme commençait à ne plus savoir respirer. Devant la gravité de la situation, Luth se précipita vers Joliflor pour tenter de lui porter un coup quant une boule verte le bloqua, et Célébi apparut. Le monstrueux pokémon voulut ligoter ce dernier avec la même technique mais il esquiva et l'entoura de ronces venues du sol pour l'empêcher de continuer. Voyant qu'il était bloqué, Joliflor serra le plus fort possible les lianes autour d'Hector, si fort que sa tête explosa violemment et son corps réduit en charpie. Luth, Mr. P et Nick purent donc s'enfuir grâce à Célébi, qui devait tout faire pour stopper cette créature.

Joliflor utilisa ses lianes pour sortir du cercle de ronces et attaqua ce dernier dans le dos. Célébi était prisonnier de ses lianes mais avait encore un atout dans sa manche, il invoqua de plus grandes lianes pour le frapper. Joliflor esquiva habilement et en profita alors pour reserrer ses lianes avant d'en rajouter d'autres au niveau de sa tête, serrant si fort qu'il ne pouvait plus du tout respirer. Il se mit soudainement à écarter ses lianes autour de sa tête et celles autour de son corps dans deux directions opposées. Le petit Célébi était ligoté et bâillonné, il ne pouvait ni bouger ni crier pour appeler de l'aide, il était condamné. Joliflor écarta d'avantage ses lianes jusqu'à ce que son prisonnier soit arraché en deux, il attacha encore ses lianes autour de ses petits bras et l'écartela de nouveau.

Le trio entra à Doublonville, se dirigèrent vers le centre Pokémon pour se reposer un minimum puis allèrent le plus rapidement possible voir Blanche pour lui faire part des événements de ces derniers jours, laquelle rigola.

-Vous voulez vraiment me faire croire que MEW essaye de vous tuer ? Non mais là c'est trop drôle...

-Va dire ça à Albert et Hector, dont le corps gît dans l'orée du bois, qui ont péri de ses mains.

-Si vous dites vrai, et que Nick et Luth s'entendent à merveille, c'est que l'heure est grave pour les petites villes comme...comme...beaucoup quoi. Il faut avertir la police.

-Ils prendraient trop de temps, sans compter qu'il change constamment d'apparence, du méchant Maganon au petit mignon Joliflor...

-Utilisons la Tour Radio, la situation est beaucoup trop grave pour qu'ils nous empèchent d'utiliser un micro.

Sur ces mots, le groupe se rendit à la Tour Radio pour emprunter une station et ainsi communiquer l'information dans toute la région. Buena accepta de les laisser diffuser un flash spécial sur sa fréquence.

-Ok, Blanche, c'est à toi dans cinq...quatre...trois...deux...

-Bonjour, Johto, ici votre championne préférée en direct de Doublonville : Blanche. Je tiens à vous informer d'une terrible nouvelle... Les villes de Bourg-Geon, Ville Griotte, Mauville et Écorcia ont été victimes de meurtres atroces perpétrés par un pokémon qui est capable de changer d'apparence à volonté. Soyez vigilants, surtout dans les petites villes, et si vous avez des informations importantes, contactez Bluena qui se fera un plaisir de nous les transmettre. Je vous en prie, réfugiez-vous et ne sortez que si nécessaire ! Albert et Hector sont déjà morts et je veux au moins avoir transmis l'info avant de mourir à mon tour...

Quelque part à Jadielle.

"Oh non, ce que je craignais est arrivé... Mon Dieu mais qu'as-tu fais là ? Vous n'arriverez pas à l'arrêter, il faut que je les informe au plus vite."

À Doublonville, Blanche remercia chaleureusement Buena et le quatuor quitta la Tour, soulagés d'avoir enfin averti la population. Une question restait cependant sur toutes les lèvres : comment arrêter un tel pokémon ? Surtout qu'il peut prendre l'apparence des pokémon les plus offensifs. Il leur fallait plus que tout une bonne nuit de sommeil pour récupérer mais surtout pour se purger de toute cette peur. Maintenant dans cette ville, ils avaient enfin un semblant de sentiment de sécurité.

-Je suis vraiment partagé entre le joie et l'horreur, quand je repense à Célestia, aux champions, au Prof Orme...quel triste sort.

-Le Prof Chen était à l'étage, nous pourrions allez lui annoncer la nouvelle demain si vous vous sentez mieux.

-Nous sommes en sécurité, il n'osera pas venir tuer tant de gens, il risquerait de se faire remarquer...

-Oui mais il a déjà prouvé qu'il pouvait tuer tout un village sans nous réveiller. Si Nick ne l'avait pas fait, il nous aurait tués aussi.

-Ne repensons plus au passé, dormons.

-Je me demande ce qu'il est advenu de Célébi. Oh non, je crains le pire...

-Snif...le protecteur de la forêt, j'espère qu'il a pu s'enfuir.

Le silence retomba donc dans l'arène où ils dormaient. Cependant, dans le bois, le mystérieux pomémon n'avait pas dit son dernier mot, loin de là...à peine la nuit tombée il se transforma pour prendre l'apparence d'un pokémon qu'il jugea idéal pour une telle invasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:44

Chapitre 7 : Pris au piège

La nuit est calme, Luth dort fermement, Mr. Pokémon dort légèrement, Nick ne dort que d'une oreille, tandis que Blanche ne dort pas... Elle trouve que cette explication est trop simpliste, comme si un monstre pareil avait envie de passer le plus inaperçu possible. Ça ne tient pas debout, il ne va sûrement pas s'arrêter devant un obstacle aussi insignifiant, ce qui veut dire qu'il peut attaquer à tout moment...

-Tu ne dors pas, Blanche ?

-Non, en effet, je réfléchis. J'envisage une attaque imminente.

-Je comprends, moi non plus je ne crois pas qu'il va s'arrêter en si bon chemin...

Pendant que Nick et Blanche discutaient, ils entendirent un bruit dehors. Apparemment ce serait un pokémon qui s'approcherait de leur maison sans y prêter attention. Ce n'était pas un quelconque pokémon, c'était Carchacrok. Il possède une très grande puissance et est connu pour sa grande cruauté, ce qui inquiétait Blanche.

Carchacrok prenait un malin plaisir à torturer sauvagement ses victimes, de quoi donner des cauchemars à vie. Il entra alors dans la première maison, habitée par un campeur. Après l'avoir projeté par terre, il lui trancha les deux pied, lui arracha la langue et l'empala avec son bras entier. Il investit ensuite la deuxième maison...

-Vite, il faut vous lever et partir sur-le-champ, il arrive !!! Ce n'est qu'une question de minutes avant qu'il ne voie l'arène et qu'il ne la détruise.

-M...mais comment ? Je croyais qu'on était à l'abri...

-Pas du tout, mais l'heure n'est pas à la parlotte, vous devez partir. Je vais cependant tenter de le ralentir, en espérant creuser un maximum l'écart entre vous deux.

-Merci, Blanche, nous nous souviendrons de toi.

Carchacrok approchait rapidement, torturant toujours plus d'habitants, jusqu'à ce qu'il atteigne l'arène, où Blanche l'attendait. Elle comptait sur Écremeuh et Togekiss pour faire durer le combat, ce qui n'était pas chose facile compte tenu de sa rapidité et sa force. Le grand volatile engagea le combat avec Lame d'Air, que son adversaire esquiva largement avant d'attraper Togekiss et de lui arracher les ailes avec ses crocs. Blanche envoya alors Écremeuh qui utilisa Roulade pour tenter de faire trébucher Carchacrok, mais celui-ci frappa le sol pour faire sortir des morceaux de roches pointus qu'il utilisa comme obstacle. Écremeuh s'arrêta de tourner et se prépara pour lancer Ultimapoing mais son adversaire esquiva et détacha un roc pointu à souhait, disparut instantannément avant de réapparaitre juste devant lui. Il prit un petit élan et lança le pieu de toutes ses forces entre les deux yeux, ce qui le propulsa et le cloua au mur. Sortirent ensuite du sol une dizaine de rochers pointus, dont il prit le plus proche de lui avant de fondre sur sa victime et de lui enfoncer au niveau du ventre. Il s'éloigna et prit près de lui une dizaine de pieux et les lança un par un vers le pauvre Écremeuh, déjà rouge de sang. Blanche le supplia d'arrêter plusieurs fois à genoux, en pleurant toutes les larmes de son corps mais Carchacrok ne réagissait pas. Elle s'évanouit alors, devant le pokémon, qui en profita pour l'immobiliser au moyen de rocher coupants qu'il planta dans ses mains avant de déchirer la peau de son corps avec ses griffes acérées.

Carchacrok partit terminer ensuite le boulot dans les dernières maisons, même la Tour Radio, qui n'offrait aucune possibilité de fuite. Buena tenta en vain de l'arrêter en lui envoyant Miaouss, qui finit réduit en bouillie sur le sol. Après avoir tranché la tête de cette dernière, il passa au peigne fin toutes ses pièces, ne trouvant plus personne à tuer. Heureusement, le Prof Chen avait entendu le meurtre de Buena et s'était caché dans une armoire. Le monstrueux pokémon continua alors son massacre, qui ne cessait pas et qui n'avait dorénavant plus aucune limite compte tenu de la ville privée de ses habitants qui devait probablement être la plus grande de Johto.

Quelque part sur la route de Rosalia...

-Nous devons trouver refuge quelque part, sinon nous allons mourir.

-Il est après nous, plus rien de peut plus l'arrêter au point où on en est...

-J'ai peur, je ne sais pas si je vais encore pouvoir tenir le coup...

-Nous sommes là pour te prot.....................

Mr. Pokémon n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il vit quelque chose sortir de son ventre et ressortir aussitôt. C'était une patte de Dimoret, qui venait de le transpercer de part en part. Luth et Nick regardèrnt leur ami s'écrouler de tout son long, en proie à de violents Tranche-Nuit pariculièrement violents, restant comme paralysés devant l'horrible scène de torture à laquelle ils assistaient. Après avoir terminé avec sa victime, les pattes dégoulinantes de sang, Dimoret se dirigea vers les deux jeunes garçons avant d'attraper Luth par la gorge. Tout à coup, un éclair frappa le champ de bataille, ce qui aveugla tout le monde. Peu après, les deux enfants furent tirés en arrière par une personne mystérieuse, laissant Dimoret seul avec le cadavre de leur ami. Luth s'évanouit alors...

-NON, CARCHACROK, NE ME FAIS PAS DE MAL !!!

-Tu ne crains plus rien, Mortimer nous a sauvé in extremis des griffes (c'est l'cas d'le dire) du monstre pour nous mettre en lieu sûr.

-En effet, je me baladais comme toutes les nuits avec mes Fantominus et mon Spectrum quand je vous ai vus en difficulté. J'ai tout de suite demandé à Fantominus d'utiliser Flash pour aveugler Dimoret et vous par la même occasion, désolé pour ça.

-Nous vous devons la vie, infiniment merci !

-J'aimerais bien comprendre comment vous vous êtes retrouvés dans cette situation...

*38 minutes plus tard*

-Vous êtes sûrs que c'est Mew ?

-Un Métamorph ? Je pense pas...

-En effet je ne vois que lui.

-Reposez-vous, je vous réveillerai si il se ramène. Je suis insomniaque alors rester éveiller ne me pose aucun problème...

-Nous vous devons tant ! Je ne sais pas comment vous remerciez.

-Rester en vie sera le meilleur moyen...

Luth et Nick s'endormirent finalement, au bout de quelques minutes, redoutant le lendemain plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:46

Chapitre 7 : Chaos imminent

Au petit matin, Mortimer était toujours à côté d'eux, il avait l'air en pleine forme pour quelqu'un qui avait veillé toute la nuit. Luth et Nick se réveillèrent à leur tour, s'étonnant de voir le champion de Rosalia au même emplacement qu'il y a quelques heures...

-Je pense que Mew s'est calmé maintenant. Détruire une telle ville a du le fatiguer.

-J'espère en tout cas, je ne tiens pas à être le suivant...

-Au fait, Mortimer, nous sommes véritablement à l'abri ?

-Oui, dans cette petite grotte dans la forêt il ne vous trouvera pas. Et pour être sûr et certain, Fantominus se relaient pour créer un camouflage de la même couleur que le paysage. Ça leur sert en même temps d'entrainement...

-Nous devons partir, d'autres villes doivent être accueillantes pour un duo tel que nous. Rosalia ? Oliville ?

-Je vais demander aux habitants si il n'ont pas une chambre de libre ou deux pour vous héberger.

-Merci Mortimer, nous te faisons confiance pour ça.

Il partit donc à Rosalia pour demander aux habitants d'héberger deux jeunes gens. Il trouva une maison habitée par un pêcheur veuf qui avait une chambre d'ami, et qui accepta avec joie d'héberger Luth et Nick pour quelques nuits au besoin.

Une idée vint à l'esprit de Nick, qu'il fit part à son compagnon.

-Entrainons nos pokémon avec Morti, ils sont dans le PC, suffira d'aller chercher le plus fort d'entre eux. Il pourra alors avoir une chance face à Mew ou quelque soit le pokémon qu'il utilisera pour nous attaquer.

-En espérant qu'il ne se remette pas en colère... Ça me parait bien comme idée.

*se rendent à l'arène après un rapide aller-retour au centre*

-Alors vous voulez vous entrainer avec moi ??? Mais pourquoi ? Ah oui, je vois, vous voulez essayer de le battre. Ou de le capturer...

-La première solution, hein quoi ? Le capturer ? Il est trop puissant ! Il nous faudrait la Master Ball mais soit le Prof Chen l'avait sur lui soit c'était le Prof Orme...qui habitait à Bourg-Geon.

"Excusez mon impolitesse, Mortimer, je veux vous faire part d'un événement tragique."

-Mais venez donc, ne vous faites pas désirer ainsi...

-Professeur Chen !!! On vous croyait mort à Doublonville.

-Que nenni, je me suis caché du monstre qui a tué Buena et toute la ville.

Luth et Nick lui expliquèrent alors tous les événements vécus depuis ce jour où le Prof. Orme est mort, jusqu'au massacre de Doublonville, que Chen avait vu et le meurtre de Mr. P. Après une petite larme pour son collègue et son ami, le Prof. Chen resta avec eux pour discuter de la situatuon. Il ne croyait pas une seconde que l'ennemi soit Mew ou Métamorph... Sauf si une tierce personne leur a inculqué de mauvaises idées ou les a maltraités. Mais Mew est extrèmement rare, il n'a plus été revu depuis l'expérience à l'origine de son existence, leur expliqua le Professeur. Il pourrait alors s'agir d'un pokémon encore inconnu au bataillon, venant d'une région éloignée et dont on ne connait rien...

-Oh non c'est pire que tout. On ne connait rien de ce pokémon, on ne sait même pas à quoi il ressemble en vrai.

-Mais nous allons nous entrainer avec Mortimer, jusqu'à devenir plus fort et plus rapide que lui pour enfin pouvoir le vaincre.

-Bien dit ! Nous commencerons demain à l'aube, dés les premiers rayons du soleil.

L'encore plus mystérieux pokémon se calma enfin, se réfugiant dans le bois, espérant y être tranquille.

Pendant ce temps, un personnage arriva à Doublonville par voie aérienne.

"Ce que je craignais est arrivé...il faut à tout prix que je regagne la prochaine ville avant qu'il ne massacre ses habitants."

La nuit survint rapidement. Luth, Nick, le Prof. Chen et Mortimer dormaient dans leur maison respective, le Professeur dormant au centre Pokémon. De nombreuses personnes, ayant observé les habitudes du champion de leur ville, se sont mit à faire de même, devenant eux aussi du soir.

Un duo de jeunes enfants décidèrent de partir s'entrainer en forêt pour travailler leur vision nocturne. Ils avaient vraiment à coeur leur entrainement car ils avaient pris des bouts de tissu pour se bander les yeux et ainsi pouvoir accroitre leurs sens de façon optimale. Le mystérieux pokémon, ayant prit la forme d'un Rhinastoc, curieux de se qui se passait, s'approcha silencieusement pour les observer en espérant passer pour un rocher donc inaperçu. Les deux gamins se bandèrent alors les yeux et commencèrent leur entrainement en prenant un arbre pour cible et en frappant de toutes leurs forces. Malheureusement ils avaient apporté chacun un pokémon avec eux, qu'ils libérèrent avant d'aussi leur bander les yeux. Un Tartard et un Kicklee, idéaux pour la castagne. Trouvant un arbre trop facile, il virent un rocher un peu plus loin et se mirent donner des coups de pieds dessus, sans savoir que c'était signer leur arrêt de mort.

Le Rhinastoc se releva et écrasa le Tartard par terre, le piétinant sans arrêt pour qu'il ne soit plus qu'un petit tas de chair. Voyant l'atrocité de l'attaque, les deux karatékas en herbe prirent leurs jambes à leur cou. Kicklee fuya aussi, mais Rhinastoc le surprit par derrière et lui écartela les deux jambes lentement pour le faire souffrir un maximum, puis le piétina encore et encore. Voyant qu'il n'arriverait pas à rattraper les deux gamins avant qu'ils n'atteignent la ville, il fit surgir au loin un gigantesque mur de roche du sol, leur coupant toute retraite. Il opta ensuite pour une forme plus rapide et plus puissante : un Lucario. (super beau et redoutable, je l'aime encore plus...)

Les deux gamins étaient terrifiés et suppliaient le mystérieux pokémon de les épargner mais leurs paroles glissaient sur sa cuirasse. Lucario utilisa Aurasphère qu'il envoya vers la tête du premier, que l'orbe traversa net de part en part, perçant par la même le mur de roche derrière lui, laissant un cercle parfait, par lequel on pouvait facilement voir et qui traversait tout sur son passage. Lucario empoigna le deuxième enfant par l'arrière de la tête, la plaqua violemment contre la rugueuse paroi rocheuse avant de lui planter la pointe de son autre patte dans tout l'arrière de son corps. Après une trentaine de coups, il relâcha enfin la tête du garçon qui resta collée au mur, tellement il appuyait fort et tellement le sang sur son visage avait coagulé. Il partit ensuite pour Rosalia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:47

Chapitre 8 : Intervention inattendue

Lucario entra dans l'arène qui se trouvait près de l'entrée et y vit Mortimer en pleine réflexion...

-Mmmh, te voilà donc, je m'attendais à ta visite, mais pas aussi tôt.

-.....

-Pas très bavard hein. Mais je ne peux te laisser continuer plus loin alors je vais me contenter de te couper la route.

*tire un levier près de lui*

Le sol invisible se rétracta sur lui-même, obligeant Lucario à franchir le vide pour pouvoir l'atteindre. Ce dernier sauta en l'air au-dessus du vide et lança une petite boule d'aura qui actionna le levier, rendant le sol de nouveau solide sous ses pattes. Il avait le champ libre pour tuer le champion, à présent... Résolu à l'arrêter, Mortimer envoya ses deux Fantominus pour l'endormir avec Hypnose mais ça laissa Lucario indifférent, sûrement immunisé contre le sommeil, remplacé par le désir de vengeance. Mortimer était à court d'idée...

"Stop, ne fais pas ça, c'est moi le seul fautif et c'est moi qui devrait en faire les frais."

-.....

-Je vous reconnais, Giovanni, de la Team Rocket et Champion d'une arène de Kanto.

-En effet c'est bien moi, mais si j'ai fait le déplacement depuis Jadielle, c'est pour une tout autre raison : arrêter ce monstre que j'ai créé. Il avait réussi à fuir dans une autre région mais je l'ai finalement retrouvé.

-Mais vous aviez un Corboss, où est-il ?

-J'expliquerai tout ça plus tard, il faut d'abord que je lui fasse entendre raison...

Giovanni fit ses plus plates excuses à son ancien compagnon, ouvrant ainsi son coeur. Lucario se calma alors. Il irait peut-être arrêter tous ces massacres si il parvenait seulement à atteindre son coeur solidement emprisonné dans une cuirasse de colère et de vengeance. Lucario gémit soudainement, se prenant la tête entre ses pattes en la secouant. Le bien qui était présent en infime quantité se mit à grandir et à se battre avec le mal quasi omniprésent dans son corps, ce qui lui donnait des maux de tête très douloureux. Au bout de quelques minutes, Lucario sauta en l'air pour passer au travers du toit de l'arène.

-Il faut espérer qu'il reprenne le contrôle de son côté bienfaisant...

-C'est vous le monstre. Comment avez-vous pu faire d'un pauvre pokémon un sujet de meurtres aussi atroces ?

-Il y a des années j'avais un compagnon, Cornèbre. Il m'était fidèle et tout le monde lui obéissait comme pour moi. Il combattait à mes côtés sans arrêt, tel une mascotte, si bien qu'il évolua en Corboss, qui était bien différent du précédant. En effet, Corboss se révoltait tout le temps contre mon autorité et ça me contrariait...mais sans vraiment le détester car il me ressemblait tant. Un jour, dans une vallée, mon compagnon fut pris dans un éboulement soudain et mourut dans mes bras. J'ai donc ordonné à mes commandants de me trouver un nouveau partenaire. Au bout de plusieurs semaines il trouvèrent le compagnon idéal : un Zorua. Je n'en avais jamais vu auparavant mais d'après ce qu'ils m'ont dit, il évoluait en un féroce pokémon capable de changer d'apparence, ce qui attisa mon intérêt. Malheureusement après tous mes efforts pour le faire évoluer, ça ne se produisit pas, me contrariant tellement qu'il m'est arrivé à de nombreuses reprises de le frapper à sang. Un jour il s'enfuit de la maison et je ne l'ai plus revu. Je suppose qu'il s'est endurci et a fini par évoluer en Zoroark... Je regrette tellement le passé, je voudrais revenir en arrière pour tout stopper.

-C'est vous qui méritez de mourir de ses mains...

-Vous avez raison, je suis justement venu pour abréger ses souffrances.

-Il ne va sûrement pas s'arrêter là, il faut envisager qu'il reprenne son parcours macabre et donc fuir.

-Je ne fuirai pas, je resterai pour tenter de lui ouvrir les yeux...

Pendant ce temps-là Lucario faisait le tri dans sa tête qui continuait de bourdonner, lui créant toujours plus de souffrances. Le bien était trop faible face à un mal qui sommeillait en lui depuis toujours, Lucario choisit donc de renier cette parcelle de bien qui grandissait pour la remplacer par de mauvaises pensées. Une fois décidé pour de bon, il entra dans la première maison une fois arrivé à Rosalia. Là vivait un couple, avec un Laporeille entre eux deux, dormant sans se douter que l'ombre de la mort planait sur eux trois. Il commença par Laporeille, qu'il attrapa par la tête, l'empèchant de crier au secours, puis le prit par le milieu du corps en plus, le croquant en deux pour faire ressortir ses os à travers sa poitrine. Une fois le plus faible éliminé, il empoigna la femme et lui arracha la gorge avec ses crocs. Il frappa alors le mari et attrapa sa mâchoir avec ses deux pattes avant de l'écarter de toutes ses forces, laissant échapper un craquement net.

La maison suivante était celle où dormaient Nick et Luth, paisiblement, comme si de rien n'était...ce qui ne posa aucun problème à Lucario qui ne dut pas faire d'efforts pour rester silencieux. Une fois arrivé près de Luth, il savoura son instant quelques secondes avant de l'aggriper par la tête et le propulser par la fenêtre. Réveillé par le bruit, Nick prit sa pokéball à côté de lui et envoya Typhlosion pour le contrer. Lucario, qui n'avait pas le temps de s'éterniser, avança vers Nick avant de lui porter un violent coup de patte qui le fit heurter de plein fouet le mur de la chambre lui faisant perdre connaissance. Il retourna dehors et attrapa le pauvre Luth par la gorge avant de l'empaler avec sa puissante patte, pour se diriger enfin vers Nick et son Typhlosion.

-Arrête, Zoroark, tu as fait couler trop de sang comme ça...

-.....

-Si quelqu'un doit payer, c'est bien moi, laisse-les en-dehors de ça.

-Argh, ma tête ! Mais où est Luth ?

-Il est ici mais il est gravement blessé. Je le mène au centre Pokémon au plus vite.

-Je suis prêt à payer de ma vie pour que tu arrêtes ce massacre, je t'en conjure...

Lucario ne ressentait plus rien à présent, il avait choisi son côté. Rien ne pouvait à présent le faire entendre raison, au vu des circonstances qui allaient de mal en pis. Il fit volte-face et attrapa Nick par le cou, qui se mit à le regarder droit dans les yeux, en versant une larme de chaque côté de son visage. Lucario se figea, continuant de serrer sa patte sur son cou mais demeurant impassible, ce qui étonna Giovanni. L'amour parviendrait-il à venir à bout de lui ? Le pokémon relâcha soudainement son otage avant de sauter par la fenêtre et de disparaitre dans les bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:49

Chapitre 9 : Seul contre le mal

Lucario s'était calmé. Mais Luth était gravement blessé et risquait de mourir à tout moment, ce qui affectait particulièrement Nick, même si il ne le laissait pas paraitre. Giovanni profita de ce moment d'accalmie pour partir à la rencontre de Zoroark dans les bois, en espérant faire pencher la balance du bon côté. Ce dernier était en haut d'un arbre et semblait souffrir, toujours en conflit intérieurement entre le bien et le mal. Le pokémon déscendit et regarda férocement son ancien maitre, se souvenant de tous ces mauvais moments qu'il a vécus avec lui. Lui tournant le dos, il essayait d'oublier son visage mais rien n'y fit, il ne pouvait pas oublier. Giovanni tendit une Hyperball vers lui et la lui lança, espérant faire d'une pierre deux coups en le neutralisant et en lui proposant de redevenir ami avec lui, une deuxième chance en quelque sorte...lequel n'apprécia pas du tout. Il entra alors dans une colère noire, ce qui inquiéta Giovanni, qui pensait l'avoir directement du premier coup, mais Zoroark était bien plus puissant. Ce dernier frappa alors son maitre, le projetant contre un arbre, avant de regagner la ville. La raison pour laquelle il l'épargna est sans doute qu'il ne serait pas aussi puissant sans lui et il lui devait bien ça.

Zoroark prit la forme d'un Scalproie pour mieux se faufiler le nuit, à l'insu de tous, qui attendaient dans l'arène. Luth était toujours au centre Pokémon entre la vie et la mort, sous les soins de l'infirmière Joëlle, qui s'affairait pour trouver un moyen de stopper l'hémorragie.

-Oh non regardez là-bas, il s'est de nouveau transformé, et en un pokémon que je ne connais pas en plus, ça va pas nous faciliter les choses.

-Giovanni aurait donc échoué dans son plan de rouvrir les yeux de son ancien compagnon...

-Il faut l'empêcher de nuire, mais comment ? Aucun pokémon ne ferait le poids face à lui.

-Et si nous essayions de le capturer ? Le Prof. Chen dort dans le centre, il doit savoir où est la Masterball.

-Exact, je sais où elle se trouve : à Bourg-Palette, dans mon laboratoire.

-Vous êtes réveillé...tant mieux. À Bourg-Palette ? Ça fait une sacrée trotte ! Il aura déjà décimé la population de Johto à ce train-là.

-Le Prof. Orme en a une lui, il suffit de se rendre dans son labo à Bourg-Geon.

-Je m'en occupe, je connais son emplacement et je peux toujours y aller en volant.

-Excellent Professeur, nous vous faisons confiance...

Chen partit aussi vite que possible avec le Roucarnage de Luth, stocké dans le PC. Scalproie, quand à lui, entra dans la maison suivante, habitée par un homme, qu'il découpa lentement en six morceaux. Après, il décida de rendre une petite visite à Luth, malgré l'infirmière Joëlle, qui tenta de le protéger en l'entourant par ses bras. Scalproie empoignit cette dernière et lui déchira la peau du ventre avec ses membres pointus et crochus à la fois, lui coupant ensuite les deux jambes pour l'empêcher de s'enfuir. Il s'approcha de Luth, lui enleva ses bandages, et appuya dans sa blessure en plaçant son autre main sur sa bouche pour qu'il ne puisse pas prévenir les autres. Le blessé voulait hurler tellement la douleur était immense mais il était bâillonné par le puissant pokémon, qui tourna ensuite sa main comme munie de lames de cran d'arrêt à l'intérieur de sa plaie, le faisant encore plus souffrir, jusqu'à ce que Luth rendit son dernier souffle devant Nick et Mortimer qui étaint arrivés trop tard. Scalproie s'approcha alors du duo pour en finir une fois pour toute avec ces gêneurs, quand le champion ordonna à Nick de s'enfuir pendant qu'il allait tenter de le retenir avec ses pokémon Spèctre.

Scalproie étant de type Acier Ténèbre, les attaques Psy et Spèctre étaient inefficaces face à lui, au grand regret de Mortimer, qui tenait à le ralentir plus longtemps. Sentant qu'il avait perdu, il se mit à genoux pour montrer à son adversaire qu'il avait le champ libre pour le tuer. Scalproie lui déchira la peau du dos à de nombreuses reprises, avec ses membres pointus, après l'avoir violemment plaqué la tête face contre terre avec son pied, laissant échapper de douloureux cris de douleur qui déchiraient la nuit. Le voyant encore en vie, il lui transperça le torse, le retirant lentement, avec sa lame crantée, avant de le laisser agoniser sur place. Après quoi il partit sur la route d'Oliville pour rattraper sa proie.

Peu après, le Professeur arriva avec la Masterball mais hélas trop tard car voyant Mortimer mutilé sauvagement, il en déduit donc que Nick avait réussi à s'enfuir et qu'il a tout fait pour le retenir. Il se lança donc de nouveau à la recherche de Nick pour la lui donner, en montant sur Roucarnage et en survolant la zone.

Pendant ce temps, Giovanni contactait ses deux commandants, pour aider Nick à le stopper. Lesquels devraient arriver d'une heure à l'autre...

-Oh, je vois Nick en bas, enfin je suppose. NICK ! LA VOILÀ... *lance vers lui*

-Oups.....merci Professeur, c'était moins une.

-De rien mon cher enfant, la sécurité de la région dépend de toi après tout.

Le gamin aperçut Oliville au loin, mais aussi Scalproie derrière lui, qui courait sans arrêt pour le rattraper. Nick était épuisé mais s'assura d'avoir atteint la ville avant de s'arrêter. Une fois dans la ville portuaire, le garçon s'assit d'épuisement, laissant Scalproie le rattraper. Il pouvait lancer sa Masterball mais avec la rapidité du pokémon, il pourrait aisément l'esquiver... C'est alors qu'il aggripa Nick par la gorge avant de lui déchirer le ventre avec ses crans d'arrêt, rouvrant ainsi son ancienne blessure faite par sa forme Kabutops. Se sentant en difficulté, il prit une de ses pokéball et envoya Aligatueur à la rescousse, lequel attaqua Scalproie qui esquiva mais en relâchant son otage. Il avait bien fait de prendre quelques potes à lui dans le PC la veille...

Un bien féroce adversaire qui se trouvait devant Scalproie, qui ne semblait guère impressionné par la carrure d'Aligatueur. Le combat débuta alors, le pokémon aquatique lança Surf, qui plongea sur Scalproie, qui passa au travers et porta un méchant coup de lame à son ennemi, le faisant chanceler mais pas tomber. Cette fois ce fut au pokémon ténébreux de passer à l'attaque en décuplant sa vitesse et disparut soudainement, réapparaissant une demi-seconde derrière Nick, qu'il entailla en diagonale sur toute la surface de son dos, passant à travers ses habits déjà en lambeaux. Aligatueur ne pouvait pas attaquer sans blesser son maitre, ce qui arrangeait son ennemi qui prit un malin plaisir à lui déchirer la peau autant dans le dis que sur le ventre que dans toute la longueur de ses bras et jambes. Quand tout à coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:51

Chapitre 10 : Pour la survie de l'humanité

"Attaque Gravité !"

La gravité s'accentua fortement, ce qui força tout le monde à rester couché par terre.

"Bon travail, Archéodong, tu as fait ça comme un chef ! Alors, on fait moins les malins hein... Ça vous apprendra à vous battre en pleine nuit et réveiller toute la ville. Mais...toi là, tu es blessé, comment tu t'es fait ça ?"

Voyant le mystérieux pokémon dégoulinant de sang sur ses bras et le jeune homme tailladé de partout elle en déduit qu'il fallait chasser ce vilain pokémon. Voyant s'approcher la mystérieuse femme, Scalproie se releva assez difficilement et s'éloigna à toute vitesse. La gravité revint à la normale et elle put alors amener le blessé au centre Pokémon pour le soigner, en espérant qu'il tienne le coup...

Après une douloureuse intervention des plus délicates, Nick se réveilla enfin, bandé de partout.

-Aïe, j'ai mal de partout... Je suis pas sûr de vouloir rester ici, il va revenir et n'aura aucun mal à m'achever.

"Eh bien je serai là pour l'en empêcher ! Comment peut-on faire du mal à un pauvre garçon dans ton genre ? C'est révoltant..."

-Jasmine ? C'est bien vous ?

-Tout à fait, et je ne peux te laisser t'en aller, il faut que tu te reposes même s'il y a du soleil dehors.

-D'accord mais juste une heu......*paf**s'écroule de tout son long*

-Et voilà le travail, il ne risque pas de se réveiller de sitôt. À son réveil, je lui demanderai quelques petites explications.

Zoroark n'avait pas dit son dernier mot. En effet, il comptait bien continuer sur sa lancée et terminer le boulot par la même occasion. Il opta donc pour une forme très féroce et polyvalente : Scorvol, l'immunisant ainsi aux attaques Sol et lui assurant une vitesse et une puissance des plus prodigieuses. Il devait planifier son assaut pour pouvoir surprendre sa proie pendant qu'il dors et ensuite massacrer les autres habitants durant la nuit. Un peu plus tard dans la journée, les deux commandants de la Team Rocket arrivèrent au port par le Marina.

-Nous cherchons donc Nick. J'arrive pas à croire que nous devons aider ce morveux à vaincre un monstre...

-Allons voir l'infirmière Joëlle, elle l'a peut-être vu.

*entrent dans le centre*

-Je peux vous aider ?

-Oui nous cherchons Nick pour lui parler.

-Il est en soins intensifs avec Jasmine, derrière la boutique.

-Quoi ? Il est blessé ?

-Oui, il était en difficulté alors Jasmine l'a secouru.

Les deux commandants expliquèrent la raison de leur venue tandis que Nick raconta à tout le monde les événements de ces derniers jours. Tous avaient du mal à croire une histoire pareille mais vu l'état de ce dernier, il ne faisait aucun doute que cette bête était prête à tout.

-Govanni nous a donné toutes les infos sur ce pokémon, nous savons à quel point il est dangereux et nous ne ferons pas l'erreur de le sous-estimer.

-Il faut maintenant que tu te reposes pour que tes blessures puissent se refermer...

-Mais à la tombée de la nuit, il reviendra assurément et voudra ma peau.

-Nous te protégerons, ne te fais aucun souci.

Sur ces mots, Nick se rendormit et les deux commandants révisèrent leur stratégie afin de parer toute éventualité.

La nuit venue, Scorvol entra doucement dans le centre Pokémon et vit Nick endormit, ne se doutant de rien. Il prit le gamin par les pieds, c'est alors que Métamorph reprit sa forme initiale. Les deux commandants surgirent de dehors avec un Florizarre et un Méganium, qui utilisèrent leurs lianes pour tenter de le capturer mais Scorvol transperça le toit du centre. Il disparut soudainement, accroissant énormément sa vitesse, résurgissant derrière Méganium, lui tranchant le coup au passage. Voyant ça, le maître de Florizarre lui ordonna de lancer Para-Spore, paralysant une des ailes de Scorvol, qui ne put plus s'envoler.

Il se transforma alors en Minotaupe, qui s'enfouit sous terre pour mieux surprendre ses adversaires. Jasmine arriva alors avec Steelix qui fit de même, laissant deux gros trous dans la pelouse. Minotaupe sortit de terre et frappa Jasmine de plein fouet avec ses lames crantées, laquelle s'écroula, anéantie. Florizarre, par reflexe, sortit des lianes et ligota son adversaire, qui se dégagea rapidement, profitant du manque de renfort Plante pour prendre l'avantage. Le duo n'en revenait pas d'une telle puissance. Ils passèrent donc au plan B, rappelant Florizarre en envoyant Aquali et Tortank, idéaux pour le type Sol. Le plus gros lança Surf et le plus petit chargeait pour lancer Hydrocanon en espérant qu'il atteindra sa cible. Comme prévu, Minotaupe passa en force mais Aquali lança son attaque au même moment, touchant son ennemi formidablement, lequel reprit soudainement sa forme initiale. Le principal défaut de sa capacité spéciale était qu'il reprenait son apparence originelle en subissant des dégâts, mais bizarrement, ça ne fonctionnait que si le lanceur avait clairement l'intention de le nuire.

-Tu as vu ? Les dégâts détruisent son apparence... Il faut en profiter.

-Compris, nous devons l'affaiblir tant qu'il est encore sous cette forme.

Zoroark ne s'avouait pas vaincu pour autant. En effet, il avait plus d'un tour dans son sac et comptait le prouver à tout le monde. Il se transforma en Arcanin, rapide, puissant, chaud comme la braise, l'ennemi idéal.

Arcanin, bondit dans les airs et attrapa Aquali entre ses crocs avant de le calciner intégralement, sans tenir compte de son type contraire. Il mit sa patte sur son petit corps et se mit à arracher sa peau avec ses puissants crocs. Après quoi Tortank lança Hydrocanon, que ce dernier esquiva de justesse, roulant sur lui-même. Tout à coup il lança Aire de Feu, ce qui transforma le terrain en brasier, brûlant tout sur son passage. Les deux commandants tentaient d'éteindre les flammes qui consumaient leur chair mais en vain car ils étaient entourés de feu tout partout. La situation était telle que plus personne ne pouvait l'arrêter, laissant un Arcanin fier de lui, regardant d'un oeil avide le pokémon étouffer sous la chaleur et les deux commandants souffrir des flammes avant de s'écrouler pour de bon. Arcanin avait gagné.

Tout à coup, ce dernier se dématerialisa et entra dans une petite boule mauve marquée d'un grand "M" rouge. Nick s'était levé et avait concentré ses dernières forces dans un dernier geste qui le sauva d'une mort plus que certaine. Après avoir sourit, il s'évanouit, enfin à l'abri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Force N
Fanfic'teur
Fanfic'teur


Masculin Messages : 106

MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Mer 23 Mai - 20:53

Épilogue

Le lendemain, après avoir été soigné de nouveau par l'infirmière, Nick emporta sa Masterball, puisque c'est tout ce qu'il reste de ses affaires personnelles qu'il avait prises.

-Tu ne veux pas te reposer ?

-Non, je ne tiens pas à revoir ce mauvais souvenir alors je m'en vais dans un autre endroit.

-Je comprends...

-Transmettez mes amitiés à Jasmine quand elle se réveillera, elle a aussi beaucoup souffert.

-Je n'y manquerai pas. Mais où vas-tu aller, puisque tu n'as plus personne pour toi ?

-Comme je fais d'habitude : je vagabonde.

-Je vais quitter la région et me faire une nouvelle vie. Je pense aller à Hoenn et ses îles, j'ai besoin de vacances, tout en gardant Zoroark bien tranquille à ma ceinture.

-Je te souhaite bonne chance dans ta nouvelle vie en tout cas.

-Merci, je n'oublierai jamais tous ceux qui ont péri par sa faute et j'espère qu'ils sont enfin en paix là où ils sont.

Après avoir convaincu bien difficilement le capitaine, il embarqua à bord du bâteau en partance pour Hoenn, quittant Johto, en espérant qu'elle se reconstruise d'ici quelques années. Pas un instant ne passa sans que Nick ne pense à tous ses amis, le Prof. Orme, Luth, Célesta, Mr. Pokémon, et tous ces champions d'arène qui ont donné leur vie afin de lui permettre de fuir. Une fois dans sa cabine, il pleura un bon coup, ce qui lui manquait terriblement ces horribles jours-ci.

Le bâteau arriva à Nénucrique et tout le monde en descendit. Nick en profita pour reslirer un bon coup avant de repartir à l'aventure. Il tenait à dire bonjour au Prof. Secko pour lui faire part de la terrible nouvelle, empruntant la voie des airs avec le Roucarnage de Luth, qu'il prit dans le PC. Ce pokémon était tout ce qui restait de son ami alors il en prit grand soin.

*entre dans le labo*

-Bonjour, Professeur Secko.

-Oh je ne t'ai pas encore vu. Tu viens d'arriver ?

-Exactement, mais si j'ai pris la peins de venir vous voir c'est pour vous raconter les événements qui se sont déroulés dernièrement à Johto. Mais d'abord assayez-vous.

-Mais tu ne m'as pas dit ton nom...

-Nick.

Il rapporta donc au Professeur toute l'histoire, qui émut beaucoup les deux. Le garçon n'oublia aucun détail, même les plus insignifiants... Tout à coup Flora entra.

-Que se passe-t'il Professeur ? Vous pleurez.

-Je...je...j'ai perdu quelqu'un de très cher. Cet enfant a vécu tant d'épreuves, il a frôlé la mort bon nombre de fois et il est toujours là pour en parler...

-Regarde, cette ball renferme un pokémon qui a décimé 5 villes de Johto de ses habitants. Et crois-moi, il est bien tranquille accroché à ma ceinture...

-Johto tu dis ? Au fait, comment va le Professeur Orme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Illusion [horreur]   Aujourd'hui à 14:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Illusion [horreur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» Mains de l'horreur et mains sanglantes
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°1
» La maison de l'horreur
» le pire film d'horreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokeyume :: Divertissements :: Espace Détente :: Fanfics :: Les Fanfics de Force N-
Sauter vers: